Lausanne

Festival 30 ans de Lilith

ven 25 octobre - sam 26 octobre
Genève

La Rioule du 1er août

jeu 1 août, 16:00
Montreux
#Musique

Raye et Janelle Monáe

jeu 18 juillet, 20:00
Berne

BernPride

sam 3 août, 14:00

Star intercantonale

Star intercantonale
Photo: Lukas Beyeler

«Maman, un jour je serai une star!» Ma mère me rappelle constamment cette phrase que je lui ai lancée de façon candide à 6 ans alors qu’elle cuisinait dans notre maison à Sainte-Claire de Bellechasse, un charmant coin du monde où il y a plus de vaches laitières que d’habitant·e·x·s.

C’est un petit village situé à 45 minutes de voiture de la Ville de Québec. Comme un·e·x valaisan·n·e·x qui doit aller au CHUV, on ne s’y rendait que pour grande nécessité. Pour l’occasion, on prenait la Hyundai Accent, un char de couleur violette poudrée aux suspensions douteuses mais agrémenté de magnifiques stickers roses.

Aujourd’hui, quand elle me parle de mes performances drag en Suisse, ma mère me dit: «Je veux te voir performer Dalida au Québec avant que je meure!» Rien de moins. J’ai commencé mon drag il y a deux ans alors que j’avais déjà emménagé en Suisse. Je n’ai jamais performé au Canada et encore moins au Québec. Je me suis toujours humblement considéré·e comme une star intercantonale plutôt qu’internationale.

Toutefois, les choses pourraient changer. En ce beau mois de septembre, je retourne au Canada retrouver ma famille et entamer une formation d’une année. Je prends avec moi mon maquillage, mes réflexions, mes tenues made in Switzerland et, le plus important, je vous glisse dans ma sacoche. Comme dit Céline, «Je ne vous oublie pas, non jamais, vous êtes au creux de moi…» Ici, chaque mois, je vous partagerai mes histoires et qui sait, ma première performance drag canadienne!

Au prisme de sa culture québécoise, de ses activités militantes et artistiques, Princesse GenderFuck partage ses histoires entre son pays d’accueil, la Suisse, et son pays d’origine, le Canada.