De g. à dr. et de haut en bas: Selim Esen, Andrew Kinsman, Majeed Kayhan, Basir Faizi et Skandaraj Navaratnam.

Disparus du village gay de Toronto: suspect inculpé

Un paysagiste de 66 ans a été arrêté pour le meurtre de deux quadragénaires gay, dont les corps n’ont pas été retrouvés. Il pourrait être lié à d’autres disparitions qui hantent la communauté depuis 2010.

Nouvel épisode dans l’affaire qui préoccupe la communauté gay de Toronto. Bruce M, un paysagiste de 66 ans, a été inculpé jeudi pour les meurtres d’Andrew Kinsman et Selim Esen, disparus depuis juin pour l’un, depuis avril pour l’autre. M avait été entendu en tant qu’ancien amant de Kinsman. Les enquêteurs ont retrouvé une fourgonnette qu’il avait récemment vendue à une casse automobile. Le véhicule contient des traces de sang, rapporte la presse canadienne. «Nous pensons que [M] est responsable pour ces décès, et ceux d’autres hommes, qui restent à identifier», a indiqué un responsable de la police.

Au moins trois hommes dans la même tranche d’âge que les victimes, eux aussi habitués du Gay Village et des apps de drague comme Scruff et Grindr, se sont volatilisés du jour au lendemain entre 2010 et 2012. Autre point commun: les trois hommes étaient d’origine asiatique ou moyen-orientale, tout comme Selim Esen.

Début de psychose
Ces disparitions ont créé un début de psychose dans la communauté, qui reproche à la police d’avoir négligé l’importance de l’affaire. «Je pense que c’est important que la communauté soit écoutée quand elle dit qu’il y a quelque chose qui se passe», estime Alphonso King, un ami de Kinsman interrogé par CBC.

En décembre encore, la police avait écarté l’hypothèse selon laquelle un tueur en série sévissait dans la communauté gay. «Dans la police, ce que l’on fait c’est suivre nos indices, et ce que on avait dit à l’époque était correct par rapport à ce que l’on savait alors», a expliqué un porte-parole.

À lire également