Bars & Clubs
#Cruising

HRDR #13

Bâle, sam 18 février, 23:00
Bars & Clubs

Soirée Geneva Pride

Genève, sam 4 février, 18:30
Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00

En parler ou pas: comment se défendre contre la stigmatisation liée au VIH

En parler ou pas: comment se défendre contre la stigmatisation liée au VIH
Photo ajr_images (Adobe Stock)
Tu as beau être totalement au clair avec toi-même, les préjugés contre les personnes séropositives existent malheureusement toujours. Voici comment y faire face.

Les préjugés sont des monstres sournois. Tu travailles sur ton estime de toi-même pendant des années, tu envisages les situations les plus inhabituelles et la façon d’y réagir du tac au tac, et puis ils parviennent tout de même à faire irruption dans ta vie et à te déstabiliser complètement.

Les connaissances approximatives et les fausses informations sur le VIH ont la vie particulièrement dure. Que ce soit le conseil, habituellement très professionnel, de la part du personnel spécialisé, que ce soit le collaborateur plein de tact, que ce soit la bonne amie avec le conseil bien intentionné: un regard méprisant, une question malheureuse ou un commentaire ignorant réussissent à gâcher ta bonne humeur ou, pire encore, à te précipiter au fond du trou.

Là, nous sommes obligés de te décevoir: il n’y a pas de recette, pas d’arme secrète qui te rendra invulnérable et laissera la stigmatisation glisser sur toi comme l’eau sur les plumes d’un canard. Cependant, il existe diverses stratégies qui peuvent t’apporter une tranquillité d’esprit et désamorcer les situations potentiellement critiques. Examinons-les ensemble.

Identifie les difficultés

Jette un regard rétrospectif sur tes expériences: dans quelles situations as-tu été confronté(e) à des préjugés sur le VIH? Il est possible d’anticiper certains d’entre eux, par exemple si tu sais que tout le personnel de la pharmacie n’a pas le même niveau de formation. S’il y a une personne avec qui tu te sens particulièrement à l’aise, il peut être utile de lui demander quels jours elle travaille et de la solliciter explicitement lors de ta prochaine visite. Tu peux mentionner que tu apprécies particulièrement ses conseils. Il en va de même dans le cabinet du médecin: N’hésite pas à chercher des médecins spécialisés dans le VIH et, le cas échéant, à changer de médecin si tu ne te sens pas bien chez ton médecin actuel.

Déjoue tes peurs

Ce sont souvent les petites choses qui te déstabilisent au quotidien. La peur que quelqu’un découvre par hasard l’emballage de tes médicaments en est un exemple. Fais un pied de nez à tes inquiétudes en utilisant une boîte à pilules neutre. Il sera également plus facile de l’emmener si tu t’absentes de chez toi pendant un certain temps. Choisis un endroit discret pour ranger tes médicaments à la maison. Si tu as programmé sur ton téléphone portable des notifications pour la prise quotidienne de ton traitement, veille à opter pour un message neutre au cas où quelqu’un regarderait par-dessus ton épaule.

Connais tes droits

Sache quand tu dois divulguer ton statut et quand tu n’as pas à le faire. Savais-tu que les personnes séropositives peuvent exercer toutes les professions en Suisse? Lors de l’entretien d’embauche, un employeur ne peut te poser que des questions qui ont un lien direct avec les rapports de travail. Si ce n’est pas le cas, tu as le droit de mentir: à la question sur le statut VIH, tu aurais donc toujours le droit répondre par la négative. La situation est différente concernant le formulaire de santé de la caisse de pensions. Sur le formulaire, tu dois révéler ton statut. Veille à envoyer le formulaire directement à la caisse, sans passer par l’employeur. Tu trouveras de plus amples informations sur les aspects juridiques au travail sur le site Internet de l’Aide Suisse contre le Sida.

Dans le pire des cas, fais passer ton bien-être avant tout

Ce texte décrit des situations auxquelles tu peux te préparer. Comme mentionné au début, la stigmatisation peut te frapper à l’improviste et te déconcerter. N’oublie pas que ta vie avec le VIH ne vaut pas moins qu’une autre et que tu ne dois de comptes à personne. Tu peux et tu dois fixer des limites et les imposer pour ton bien-être. Prépare des phrases comme «Je trouve ce commentaire déplacé» ou «Je ne me sens pas bien» et mets fin le plus vite possible à l’échange avec ton interlocuteur.

Quarante ans plus tard, les préjugés et les stigmatisations liés au VIH et au sida sont malheureusement toujours présents. Discute régulièrement avec ton médecin de tes besoins personnels et de tes expériences avec le VIH au quotidien. Si nécessaire, il ou elle peut te diriger vers les services de conseil appropriés. Échanger avec une personne de confiance peut également te rassurer et améliorer durablement ta qualité de vie.

@ViiV Healthcare (zVg)

ViiV Healthcare

ViiV Healthcare se concentre sur la recherche de nouveaux médicaments pour améliorer les résultats du traitement pour les personnes vivant avec le VIH. Cela nous permet de mieux comprendre la maladie et la manière de la prévenir et de la traiter.

Nous sensibilisons les personnes vivant avec le VIH à leur santé et nous nous mobilisons pour battre en brèche les préjugés sur le VIH.

NP-CH-HVU-WCNT-220004/03.22