Culture

Yougo Girl nous gratifie de sa playlist

Que serait le NIFFF en 2022 sans sa nouveau rendez-vous SCREAM QUEER? Samedi 2 juillet, la nuit a été mémorable à la Case à Chocs.

Curatée par Rag (Barbi(e)Turix), l’événement a été placé sous le signe d’une ambiance électrique et incandescente avec une line-up faite pour vous tenir en haleine. Des noms? TTristana (FR), Anaco (ES), Rag (FR), Morphine Blaze (perf, FR). Surtout, Yougo Girl (CH) dont les performances sont cultes. En souvenit de son live, écoutons sa playlist: «Comme pour toute personne queer, mon chemin d’émancipation a aussi été inspiré par beaucoup d’icônes et artistes. C’est de domaine public que des personnes telles que P!nk, M.I.A. ou encore Missy Elliott m’ont apporté force et détermination. Ce que le monde sait moins, c’est que j’ai aussi énormément été influencée par des artistes des Balkans, qu’iels soient queers ou allié·e·x·s. Elles parlaient à deux de mes identités les plus importantes en même temps. Elles ont laissé une trace indélébile dans mon âme pour différentes raisons, que voici».

Adelina Ismaili – Mos ma ndal

Adelina, c’était l’OVNI dans les Balkans dans les années 1990s et 2000s. Certain∙e∙x∙s la surnommaient la «Madonna des Balkans». Elle était fortement engagée politiquement, ce qui se retrouve dans son art. Dans cette chanson, elle parle de la justice à deux vitesses des genres. Elle clame haut et fort qu’elle veut aussi avoir le droit de s’amuser, autant que les hommes. C’était un des premiers hymnes féministes albanais que j’ai entendu.

Azis – Sen Trope

Cette chanson, c’était un des sons qui nous rassemblaient, moi et les autres meufs balkaniques de la région d’Avenches où j’ai grandi. J’avais l’impression qu’elles m’ont montré cette chanson pour me dire implicitement «on est queer friendly, t’as pas de souci à te faire». Le clip vaut le détour: jambes de déesse, filtres intenses une décennie avant les nouvelles apps, la coupe de Rihanna dans «What’s my name ?» …

Dua Lipa – New Rules

Ma première chanson de rupture faite par une Albanaise (et pas des moindres). On s’était rencontrées en début d’été avec mon ex et il adorait cette chanson. J’avais déjà à ce moment-là le pressentiment qu’elle allait être prémonitoire. Mais j’avais surtout la fierté qu’une Albanaise devienne une star globale comme on en n’avait jamais eue.

jpp – jtm ma princesse

jpp est la première musicienne queer albanaise que j’ai rencontrée en Suisse. Elle m’a fait et me fait encore tellement de bien. Go follow! Të dua shumë zemër <3

Era Istrefi – BEBE

Era m’a donné espoir de voir une jeunesse plus décomplexée et affirmée se développer en Kosovë. J’adore la plupart de ces chansons (tout le monde connaît «Bonbon» en Suisse) mais celle-ci va clairement être ma chanson de l’été.

Bonus: Eli Fara – Kaperolle

La voix d’Eli m’obsède. Avec les Motrat Mustafa, c’est une des voix albanaises qui me fait le plus vibrer. Elle a tellement influencé mes goûts musicaux que ma manière de chanter sur ma track «Zemër» est grandement inspirée de celle-là.

_________________
12 août 2022   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également