Chroniques Chants nocturnes

Moderato Cantabile

1er déc. 2019

Autoportrait d’après Pisanello: Portrait d’une princesse d’Este

«Dans l’Art, tout y est harmonie, même la dissonance.»

Victor Hugo: Proses philosophiques – Le Goût

Etre en accord avec soi-même est un exercice de tous les jours. Parfois léger, parfois éprouvant. Nos pensées savent créer en nous des dissonances qui peuvent nous plonger dans des abîmes de réflexion; d’où nous viennent ces voix intérieures qui décident du tracé de nos chemins, les informations auxquelles elles ont accès sont-elles fiables, n’ont-elles pas entendu uniquement ce qui leur permettait de camper sur leur position initiale, les privilégiant au détriment de toute idée dissonante afin de ne pas perdre pied dans les labyrinthes de nos contradictions? Il existe ici et là des endroits où avoir tort ou raison n’a pas grande importance, où l’on est d’accord de ne pas être d’accord, où la position initiale de chacun-e n’est que prétexte à chercher ensemble une ligne harmonique plus ou moins ténue. Tout comme en musique; comme si nous n’étions ni plus ni moins qu’une note pas encore inscrite sur la partition. Une note, avec sa tonalité particulière, au milieu d’autres notes, certaines s’accordant instantanément entre-elles, d’autres peinant à s’insérer dans la mélodie ambiante. Il est parfois primordial de prêter l’oreille à ce que nous disent ces dernières qui, déstabilisant l’écriture apparemment fluide, permettent d’enrichir d’harmoniques insoupçonnées le chant commun, à l’instar des voix polyphoniques dont les apparentes dissonances amplifient le son aussi bien que le sens, créant les vagues d’une mer toujours en mouvement, vivante. Tout alors se cherche, se mêle, du pianissimo au fortissimo en passant par l’allegro ou le glissando; notes pleines, dièses et bémols découvrent en se mélangeant des couleurs nouvelles, créent des quarts de ton, des rythmes improbables, des arpèges aux charmes non encore entendus pour, ensemble et sans contrainte faire émerger une composition hors des chemins trop balisés des leçons de solfège. Une note, rien qu’une note, au milieu d’autres notes…

À lire également