Santé

Variole du singe: ce qu’il faut savoir

Si seulement quelques cas de variole du singe ont été décrits en Suisse, il importe de prévenir les infections pour éviter une épidémie. On vous explique.

Depuis mi-mai 2022, quelques centaines de cas de variole du singe (ou monkeypox) ont été diagnostiqués en Europe et en Amérique du Nord, régions où le virus n’est habituellement pas présent. Seuls quelques cas isolés ont, pour le moment, été dépistés en Suisse. Il se trouve, sans que l’on sache vraiment pourquoi, que les premiers cas de ce qui pourrait être un potentiel début d’épidémie concernent des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Ceci appelle une réponse communautaire tout en gardant en tête que le virus peut affecter tout le monde, peu importe le genre ou l’orientation sexuelle.

«D’un point de vue médical, il n’y a aucune raison pour que la variole du singe se transmette principalement lors de rapports sexuels entre deux hommes. Il est plus probable que le virus ait été porté et transmis par hasard dans des contextes sexuels de HSH [hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes].» a ainsi expliqué Angelo Barrile, médecin généraliste et membre du comité de Pink Cross.

Même si l’infection est généralement bénigne, ce qui importe aujourd’hui est de réduire les risques et de briser les chaînes de transmission afin que les premiers foyers ne se transforment pas en épidémie. «Il est important de reconnaître rapidement les symptômes. Grâce à la sensibilisation au tableau clinique, les personnes potentiellement concernées s’adressent plus rapidement au personnel médical spécialisé et peuvent se protéger et protéger les autres. La sensibilisation contribuera à prévenir de futures transmissions.» a signalé Roman Heggli, directeur de Pink Cross.

Les symptômes de la variole du singe

Venons-en donc aux symptômes. Ceux-ci apparaissent en deux temps. Tout d’abord, après 5 à 21 jours d’incubation:

  • Fièvre;
  • Maux de tête, les douleurs musculaires et articulaires et de la fatigue,
  • Ganglions lymphatiques enflés.

Puis, dans un second temps,  des éruptions cutanées apparaissent. Elles se concentrent généralement sur le visage, la paume des mains et la plante des pieds, mais aussi sur les organes génitaux, l’anus,  la bouche et les yeux.

Comment se transmet la variole du singe?

Jusqu’ici, dans les régions d’Afrique où le virus est endémique, ce dernier se transmet par le contact avec des petits rongeurs. Le fait particulier avec les nouvelles infections est une transmission interhumaine. Celle-ci se fait lors de contacts rapprochés aussi bien par le toucher – notamment lors d’étreintes – que par voie aéroportée.

Que faire en cas de symptômes?

Il convient de ne pas craindre une stigmatisation de la part d’un·e·x professionnel·le·x de santé et de ne pas renoncer à une consultation : «Depuis l’avènement du coronavirus, tout le monde sait que les personnes malades ne sont pas ‹coupables› et que les maladies infectieuses peuvent toucher n’importe qui», a rappelé Angelo Barrile. Car l’exclusion sociale aurait des conséquences tragiques non seulement pour la communauté, mais aussi pour l’ensemble de la société: «Si les personnes éventuellement touchées ne consultent pas de personnel médical spécialisé par peur de la stigmatisation, la variole du singe peut se propager beaucoup plus facilement – cela est à éviter.»

Dès lors que l’on présente des symptômes, il est important de prendre contact avec un‧e‧x médecin et d’éviter tout contact physique étroit notamment tout rapport sexuel jusqu’à ce que les résultats soient clairs. À noter: Il ne faut en aucun cas se rendre dans un service de santé sans prévenir.

Que faire en cas de résultat positif?

Si la variole du singe a été diagnostiquée, il convient de:

  • Respecter les consignes du personnel de santé et d’éviter tout contact étroit avec des personnes et des animaux.
  • D’informer tous ses contacts proches et ses partenaires sexuel‧le‧x‧s rencontré.e‧x‧s depuis l’apparition des symptômes grippaux.

Que faire lorsque l’on est «cas contact»?

Si une personne avec laquelle on a eu un contact rapproché est positive à la variole du singe, il faut:

  • Surveiller son état de santé et prendre contact avec un service de santé
  • Contacter immédiatement un service de santé en cas de symptômes, notamment de fièvre ou d’éruption cutanée,
  • Éviter les contacts physiques notamment sexuels ainsi que les contacts avec les animaux pendant trois semaines.

Comment prévenir la variole du singe?

D’une manière générale, il s’agit d’éviter tout contact avec des parties du corps infectieuses. Il s’agit en général des lésions cutanées de type variole ou varicelle. Alors, il s’agira de s’abstenir dès lors que son ou sa partenaire présente ce type de lésions.

Plus d’informations sur la variole du singe:

_________________
31 mai 2022   Thèmes: Étiquettes :