Dur, dur d’être un zob mou

Surréaliste, absurde et joliment trash, la nouvelle version du jeu vidéo «Genital Jousting» propose des aventures ludiques de pénis en pleine crise existentielle.

Dégagez Super Mario, Zelda et Grand Theft Auto, des pénis envahissent les écrans! La nouvelle mouture d’un étrange (et jouissif) jeu vidéo est sortie la semaine dernière sur la plateforme Steam: «Genital Jousting» («Joutes génitales») place le gamer dans un monde habité par des sexes masculins. Ils se lèvent le matin, font leur toilette avant d’aller travailler au bureau en se tortillant – ce qui n’a rien d’une sinécure, comme le montre la bande-annonce, hilarante, où évoluent des créatures aux allures de gros mollusques maladroits.

Deux modes sont à découvrir: des mini-jeux à jouer solo ou en groupe, ou le nouveau mode narratif, qui explore la vie d’une petite bite célibataire en pleine crise existentielle, John. Ce dernier doit se rendre à une réunion d’anciens camarades de lycée. Objectif des pénis (qui sont providentiellement équipés d’anus): «Pénétrer et être pénétré le plus vite et le plus souvent possible, ou participer à des défis absurdes, stupides ou sexuellement suggestifs.»

Parodie
Avec «Genital Jousting» (réservé aux plus de 18 ans), les développeurs du studio sud-africain Free Lives expliquent avoir voulu «parodier la culture masculine» dans un jeu qui transcende les orientations et identités sexuelles. Ainsi les pénis sont customisables: à chacun sa couleur, sa taille ou son costume, du complet cravate… au tailleur pour madame.

À lire également