Lesbiennes: les inconnues du IIIe Reich

11 juin 2010 Entre deux polémiques qui contestent la présence des lesbiennes dans les camps de concentration nazis, un travail de recherche tombe à pic et propose une lecture queer de cette partie trouble de l’histoire.

Genève au temps des racoleuses

25 février 2009 Le 9 mars, les cendres de l’écrivaine et «courtisane» Grisélidis Réal seront transférées au cimetière historique de Plainpalais, à Genève. La polémique suscitée par cette décision rappelle celle qui faisait rage il y a plus de 100 ans autour de la prostitution.
🗨2

Tous collabos les homos?

12 oct. 2008 Dans un livre à succès, «1940-1945, Années érotiques», le journaliste Patrick Buisson suggère un lien entre homosexualité et collaboration. En acceptant de se prêter à une lecture critique de l’ouvrage, deux historiens, Annie Lacroix-Riz et Mickaël Bertrand, révèlent d’autres dessous du régime de Vichy.

Homos persécutés: Berlin inaugure son mémorial

28 mai 2008 Suscitant des réactions mitigées, un monument à la mémoire des homosexuels persécutés sous le régime national-socialiste a été inauguré mardi à Berlin, à deux pas du mémorial aux victimes de la Shoah.

Pour la mémoire de Bartholomé

1er avril 2008 Conservé par les Archives d’État de Genève, le calvaire d’un jeune homme de 15 ans, condamné et mis à mort en 1566 pour l’abominable péché de sodomie, est le sujet d’un drame historique et politique passionnant de Jean-Claude Humbert.

Pas si élémentaire, mon cher Watson!

3 déc. 2007 À l’instar de James Watson, père de la génétique moderne, plusieurs lauréats du prix Nobel se sont illustrés par des dérapages eugénistes. Des théories aujourd’hui discréditées, mais qui rencontrent encore trop souvent un écho politique.

Agence tasses

13 juillet 2007 Attention, livre culte! C’est un témoignage incroyablement méticuleux du sexe entre hommes dans l'Amérique des années 60 que Laud Humphreys nous a légué dans Le Commerce des pissotières.

Les hystériques du bon Dr. Charcot

26 avril 2007 A la fin du XIXe siècle, les Parisiens se pressaient devant une scène qui n’était ni un théâtre, ni un opéra, mais un hôpital: la Salpêtrière. C’est là que le médecin neurologue Jean-Martin Charcot exhibait un phénomène déroutant et spectaculaire: l’hystérie. Une «affection nerveuse» qui a fasciné son monde avant de tomber en désuétude.