Politicien extrémiste flashé à la Gay Pride

22 mars 2010 – Le jeune porte-parole du principal parti d'extrême droite hongrois s'est fait photographier et filmer lors de la Gay Pride de Toronto, en 2008. Provoquant une crise interne au sein de la formation, particulièrement homophobe.

Le microcosme LGBT italien en plein psychodrame

20 juillet 2008 – Les noms d'oiseaux volent bas parmi les associations LGBT italiennes, après une Pride nationale marquée par l'interpellation d'un groupe de militants radicaux et l'adoption d'un personnage de nazillon gay comme emblème de l'événement...

Mères de famille et identitaires en embuscade

30 avril 2008 – La nouvelle campagne d'affiches de l'OFSP a été l'objet de caviardages dans quelques villes romandes. Des actions revendiquées séparément par une association de mères de familles et les militants d'un groupuscule aux affinités extrémistes.

Vanneste confortablement réélu

18 juin 2007 –

Le second tour des élections législatives françaises a vu la réélection de Christian Vanneste, condamné en janvier dernier pour propos homophobes.

Pride sous tension à Cracovie

14 juin 2007 – Mi-avril s’est déroulé à Cracovie le Festival de la culture pour la tolérance, le plus important événement LGBT en Pologne. Après une semaine de rencontres et de fêtes, le festival s’est achevé par une Marche pour la tolérance provoquant, comme toujours, des remous de la part de la mouvance néofasciste.

Peine renforcée pour le poseur de bombes de Londres

4 mars 2007 –

En avril 1999, le jeune militant d’extrême droite avait dévasté plusieurs lieux fréquentés par des minorités, dont un pub gay – y causant la mort de trois personnes. Il restera derrière les barreaux jusqu’en 2050 au moins.

Belgique: Complot néonazi déjoué

4 oct. 2006 –

Lié à un réseau néo-nazi européen, un groupuscule comprenant plusieurs militaires belges préparaient des opérations violentes contre les étrangers et les homos.

Vous êtes à l’écoute de radio-cauchemar…

1er nov. 2005 – Parmi les premières radios à avoir opté pour la diffusion sur le net, celles de la droite dure, voire extrémiste. Si leurs émissions sont révélatrices de leurs idéologies et obsessions, la parano qui y règne, mêlée de complaisance crasse et d’amateurisme échevelé, s’avèrent aussi distrayants qu’un tour de train-fantôme.