Tendances

Pour Kevin Spacey, la presse people nourrit l'homophobie

On ne la joue pas à l’acteur américain, qui revient longuement – et d’assez mauvaise grâce – sur les rumeurs concernant son homosexualité.

Le bruit court depuis bien longtemps, mais Kevin Spacey est toujours resté de marbre. Le comédien d’«American Beauty» s’est toujours refusé à s’exprimer sur sa prétendue homosexualité. Dans une longue interview au site The Daily Beast, la star de 51 ans persiste et signe.

«J’ai beau avoir vécu en Angleterre ces dernières années [Spacey dirige un théâtre à Londres], mais je suis toujours un citoyen américain et je n’ai pas abandonné mon droit à la vie privée», a-t-il répliqué au journaliste Kevin Sessums qui lui faisait remarquer que les gays l’avaient «toujours considéré fièrement comme faisant partie de la tribu.»

La discussion s’est alors engagée sur la question de savoir si l’orientation sexuelle était vraiment une affaire privée. Après tout, les hétéros ne font pas de leur hétérosexualité un secret intime, a relevé Sessums. Le comédien a répliqué en comparant l’acharnement des médias à mettre au jour la sexualité des célébrités aux affaires de harcèlement homophobe visant les adolescents qui ont récemment défrayé la chronique aux Etats-Unis. Faisant allusion au cas tragique de Tyler Clementi, Spacey poursuit: «Je ne comprends pas les gens qui disent que c’est terrible de voir une jeune personne dont la vie est exposée, et qui tout de suite après font exactement la même chose à quelqu’un d’autre.»

«Je ne vis pas dans le mensonge», conclut l’acteur deux fois oscarisé. «Les gens ont différentes raison pour mener la vie qu’ils mènent. Vous ne pouvez pas mettre les motifs de tout le monde dans la même boîte. C’est une ligne que je n’ai jamais franchie et que je ne franchirai jamais.»

1 comments

Et il a bien raison, apres tout on s’en fout qu’il soit gay ou hetero tant qu’il fait de bons films.

Comments are closed.

À lire également