Genève

Viktor Rom fait son show

ven 26 juillet, 23:59
Neuchâtel

Dragâteloises «Fairy Tale»

sam 24 août, 18:30
Martigny

After Pride

sam 20 juillet, 22:00
Genève

La Rioule du 1er août

jeu 1 août, 16:00

L'homophobie fait-elle vendre des t-shirts?

En pleine tourmente sur les violences et sur le harcèlement visant les jeunes gays et lesbiennes aux Etats-Unis, le label de fringues ultrabranché American Apparel tente de tirer son épingle du jeu.

Créé l’an dernier en soutien aux partisans du mariage gay, le t-shirt «Legalize Gay» est devenu un peu plus culte aux Etats-Unis depuis deux semaines, plus précisément après un fait divers survenu sur un campus de l’Université du Wisconsin. Une étudiante qui arborait le fameux vêtement de la marque californienne s’est faite tabasser par deux hommes. L’agression a aussitôt provoqué une manif de soutien à la victime. La réaction a été presque aussi rapide du côté de l’entreprise American Apparel: la marque californienne s’est empressée d’envoyer 500 pièces de ses fameux t-shirts sur le campus, à distribuer gratuitement parmi les enseignants et les étudiants.

Pour enfoncer le clou ainsi, une pleine page de pub de la marque a été placée dans le journal de l’uni. «Les employés d’American Apparel à Washington ont souffert du même type d’intolérance l’an dernier, quand ils ont reçu des menaces téléphoniques et ont vu leur vitrine brisée parce qu’elle présentait ce t-shirt», peut-on y lire. Une initiative louable et sympathique… mais tout de même un tantinet «too much» pour certains étudiants. «Y a-t-il des personnes qui la trouvent un peu poisseuse qu’une entreprise utilise des tabassages pour faire sa pub?», s’interroge pour sa part le site gay queerty.com.