Tendances

Manfred Thierry Mugler: son ultime révérence en plein revival de sa mode

Par

Rédacteur en chef

La série noire continue dans la mode. Dimanche 23 janvier, au moment du dernier tour sur les réseaux sociaux, on apprenait la mort de Thierry Mugler à l’âge de 73 ans.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MUGLER (@muglerofficial)

Le designer star des années 80 s’est rapidement imposé comme le roi de la coupe ingénieuse et de la haute couture «grand frisson». Ce n’est pas Mylène Farmer qui dira le contraire, elle qui fut intégralement costumée par son ami en petit chevalier libertin·e·x pour sa première tournée en 1989. Personne n’a oublié les shows Mugler de mode dans lesquels il mettait en scène Jerry Hall, sa muse, et Tippi Hedren, l’héroïne des Oiseaux d’Alfred Hitchock.

Sa maîtrise de la technique dont il avait le secret est indélébile dans l’histoire de la mode. Une mode qu’il avait décidé de quitter au début des années 2000 pour se consacrer à d’autres activités. Défrayant la chronique avec ses transformations physiques, Thierry Mugler devenait Manfred Thierry Mugler à Los Angeles où il menait sa vie comme il l’entendait entre les salles de sport et ses virées nocturnes dans des lieux peu catholiques, sans se soucier des bien-pensants.

Pendant ce temps, Angel continuait de caracoler en tête des ventes dans les rayons parfumerie du monde entier. Sa vision de la femme fatale très hollywoodienne n’a pas tardé à titiller les aficionados contemporaines des looks extrêmes que sont Lady Gaga et Beyoncé, entre autres.

Récemment, les jeunes générations découvraient l’esprit et l’univers de la maison Mugler avec un défilé digital grandiose conçu par le directeur artistique Casey Cadwallader et dirigé par TORSO, dans lequel on voyait défiler Bella Hadid et Lola Ciccone.

A l’heure où se clôt la semaine de la mode parisienne, il n’est pas trop tard pour revoir les classiques de Thierry Mugler dans l’exposition «Thierry Mugler, Couturissime», à voir au Musée des Arts Décoratifs de la capitale française jusqu’au 24 avril 2022.

_________________
24 janvier 2022   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également