Tendances

L’acteur Elliot Page révèle sa transidentité

Photo Elliot Page/Instagram

Connu pour ses rôles dans «Juno» et «The Umbrella Academy» sur Netflix, Elliot Page a fait son coming out trans sur son compte Twitter.

Soulagé. À 33 ans, l’acteur s’est délesté d’un lourd fardeau en se confiant sur sa transidentité ce mardi 1er décembre. À cœur ouvert, iel délivre un message d’une sincérité bouleversante. Cette révélation a provoqué un déferlement de messages célébrant l’honnêteté de sa démarche. À commencer par son épouse, la danseuse Emma Portner, qui s’est empressée de montrer son soutien inconditionnel en déclarant sur son compte Instagram: «L’existence d’Elliot est un cadeau en soi».

Laissons les mots positifs des autres de côté pour découvrir ceux d’Elliot Page dans sa lettre ouverte, traduite ici dans son intégralité:

Salut les amis, je voulais vous dire que je suis trans, mes pronoms sont il/iel et mon nom est Elliot. Je me sens chanceux d’écrire ça. D’être là. D’en être arrivé à cette étape dans ma vie.

Je déborde de gratitude pour les incroyables personnes qui m’ont soutenu tout au long de mon voyage. Je n’ai pas les mots pour dire à quel point c’est fou de m’aimer assez pour me connecter avec qui je suis au fond de moi. Tant de personnes parmi la communauté trans m’ont inspiré. Merci pour votre courage, votre générosité, votre incessant labeur pour faire de ce monde un endroit plus inclusif et bienveillant. J’offrirai tout le soutien possible et je continuerai à lutter pour une société plus aimante, plus égalitaire.

Je vous demande aussi de la patience. Mon bonheur est aussi réel que fragile. La vérité, c’est que même si je me sens profondément heureux à ce moment précis, et même si je me sais privilégié, j’ai aussi peur. J’ai peur de la curiosité invasive, de la haine, des «blagues» et des actes violents. Entendons-nous bien : je n’essaie pas d’assombrir ce moment joyeux que je célèbre, mais je veux aussi parler du sujet plus largement. Les statistiques laissent abasourdi. La discrimination envers les personnes trans est odieuse, insidieuse, cruelle, et a de terrifiantes conséquences. Rien qu’en 2020, on estime qu’au moins 40 personnes trans ont été assassinées, la majorité d’entre elles étant des femmes trans Noires et d’origine sud-américaine. Aux dirigeants politiques qui s’attellent à rendre criminel les soins aux personnes trans et à nier notre droit à exister, et à toutes les personnalités publiques qui continuent à cracher leur haine de la communauté trans : vous avez du sang sur les mains. Vous libérez un enfer de haine odieuse, discriminante qui s’abat sur les épaules de la communauté trans, une communauté dont 40% des adultes trans ont déjà tenté de se suicider. Ça suffit. Vous n’êtes pas «cancelled», vous êtes en train de faire du mal à des gens. Je fais partie de ces gens, et je ne garderai pas le silence face à vos attaques.

J’aime être trans. J’aime être queer. Et plus je me connecte à moi-même, plus je suis en accord avec le vrai «moi», plus je rêve, plus mon cœur s’élargit et plus je m’épanouis. À toutes les personnes trans qui ont dû faire face à du harcèlement, de la haine de soi, des abus et la menace quotidienne des violences : je vous vois, je vous aime, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour améliorer ce monde.

Merci d’avoir lu ceci.
Avec tout mon amour,

Elliot

À lire également