Tendances Do-it yourself

La salutaire reconversion du jockstrap

8 avril 2020

Emerson Collins, via TikTok.

Et si l’accessoire de sport et ses dérivés sexy se transformaient en masque de protection contre le Covid-19? C’est ce que suggère un tuto pas trop sérieux proposé par un internaute gay américain.

Arpenter en jockstrap les rues de Lausanne, Reconvilier ou Châtel-Saint-Denis, comme à la fetish week de San Francisco, n’est plus un fantasme. Il suffit de le porter sur le visage! L’idée géniale – mais pas forcément agréée par les autorités sanitaires – de transformer ce dessous iconique en outil de lutte contre le coronavirus émane d’un Américain nommé Emerson Collins, qui a posté un tuto sur le sujet au début du mois.

«Internet est arrivé à court de masques, bandanas et écharpes, mais on a encore des jockstraps», se félicite-t-il, appelant les gays comme les hétéros à ressortir cet accessoire, quand bien même il serait usé par des années de sex-parties ou d’entraînements de base-ball.

Le jeune acteur et humoriste égrène ses instructions à la manière d’un steward présentant les consignes de sécurité en avion. Il utilise plusieurs modèles très stylés de sa vaste collection, qui en un tournemain couvrent nez et bouche, tandis que l’élastique est solidement tendu sur le front.

Aucun bricolage
Avantage: la reconversion du jockstrap ne demande ni bricolage ni achat de matériel. Pas besoin de se procurer de machine à coudre non plus. Tout est là, dans le tiroir à sous-vêtements.

Dans la jungle des tutoriels consacrés à la fabrication de masques, le succès de celui de Collins a été immédiat, comme le montrent des dizaines de photos et vidéos postées sur les réseaux sociaux par d’heureux propriétaires de jockstraps aux designs les plus divers. Reste à savoir combien d’entre eux sont allés au supermarché avec… Mais comme le dit Emerson Collins: «Why not?»

À lire également