Avec la vidéo de «Uno», Little Big a accumulé 32 millions de vues sur YouTube.

À l’Eurovision, un groupe russe pas si LGBT-friendly…

Une vidéo sème le doute sur Little Big, dont le titre «Uno» – un des favoris du prochain concours – a séduit les fans gay du show.

Ces deux dernières semaines, «Uno» a suscité un buzz enthousiaste sur les réseaux sociaux et les forums. «Uno»? Oui, la chanson dévoilée par la Russie pour le prochain (et très hypothétique compte tenu des circonstances actuelles) concours Eurovision, prévu à Rotterdam dans deux mois.

Laissant tomber la pop pompeuse et les assommantes ballades que l’on entend en pareille occasion, Moscou a décidé de présenter un groupe à succès assez déjanté: Little Big. Et pour le plus grand bonheur des fans LGBT du show, sa vidéo multiplie les clins d’oeil LGBT-friendly: plateau aux couleurs du drapeau trans, danseur censé incarner le président tchétchène Kadyrov exécutant une chorégraphie de voguing, le tout sur un rythme latino. Foutraque et pas du meilleur goût, mais joyeusement rafraîchissant… surtout venant du pays de Vladimir Poutine.

Seulement, une vidéo de 2017 exhumée par un bloggeur lituanien vient brusquement refroidir l’engouement des fans LGBT de l’Eurovision. On y voit les membres de Little Big arpenter les rues de Bruxelles. Le co-leader du groupe fait mine de s’extasier devant un drapeau arc-en-ciel flottant à l’entrée d’un club. Son collègue Anton Lissov le met en garde: «Ce sont les pédés qui pendent ce genre de truc». Et d’ajouter: «Peut-être qu’ils aiment les arc-en-ciel, mais je pense juste qu’ils s’enculent».

Humour blaireau
Le reste de la vidéo multiplie les références à l’homosexualité et à la sodomie sur le mode de l’humour blaireau, proposant une «Pride pour les adorateurs du vagin». La séquence a été tournée pendant les festivités de la Pride de Bruxelles, laquelle a démenti avoir invité de groupe.

Blague à prendre au quatorzième degré? Gage donné à la politique homophobe du Kremlin? Toujours est-il que ce concentré d’humour blaireau a semé la confusion sur les forums et suscité la déception de bien des fans. «Compte tenu de la situation désastreuse des droits humains en Russie, nous voulons être sûrs que les gens se rendent compte de ce que Little Big essaie de vendre à l’Europe», a pour sa part expliqué Tomas V Raskevičius, un élu lituanien ouvertement gay, au site britannique PinkNews.

» Mise à jour 18.3 16:00: Cet article a été diffusé quelques heures avant la décision des organisateurs néerlandais du Concours Eurovision 2020 d’annuler l’événement.

1 comments

Ce n’est malheureusement pas la 1ère fois que la Russie entreprend une telle démarche au Concours Eurovision. Un tel cas arriva au Concours Eurovision en 2003, avec le groupe t.A.TU (duo composé de Letina Ketina et Yiulia Volkova), qui fit croire au public à une relation lesbienne lors de sa prestation. Actuellement les 2 artistes militent contre les droits des gays en Russie. La nouvelle que vous avez annoncée est assez et doit être dénoncée.

Laisser un commentaire

*

À lire également