Tendances

Perez Hilton, le gay que tout le monde adore haïr

Candidat à «Celebrity Big Brother», le bloggeur trash de Hollywood a poussé très loin l’autocaricature. Le public a adoré. Certaines célébrités LGBT un peu moins.

Un de reality shows favoris de la télévision britannique s’est achevé samedi. «Celebrity Big Brother» a sacré la chanteuse et businesswoman Katie Price. Mais cette 15e saison de l’émission a beaucoup tourné autour de la personnalité controversée de la mégère de Hollywood, Perez Hilton. Célèbre pour ses polémiques saignantes avec les stars, le bloggeur américain de 37 ans a été fidèle à sa réputation.

ça vole bas

Perez et Hopkins
Perez et Hopkins
Imprévisible, pathétique, manipulateur, grossier: il en a fait voir de toutes les couleurs aux autres célébrités, notamment à la journaliste Katie Hopkins, dont il a léché la bouche dans une scène saisissante. Le rappeur Alexander O’Neal a fini par le traiter de pédale («faggot»), avant de quitter le show définitivement.

Ouvertement gay, Perez Hilton a joué les stéréotypes à outrance dans des tenues souvent grotesques. Sauvé de l’élimination, il s’était déshabillé (ne gardant qu’un slip du plus mauvais effet), avant de lécher avidement sa propre peau. Une de ses rivales, la chanteuse Michelle Visage, a estimé que Hilton était «une honte, qui ramène la communauté LGBT cinquante ans en arrière». Tenu à l’écart par les candidats lors d’un autre épisode, le trentenaire avait balancé qu’il avait l’impression d’avoir été «diagnostiqué avec le sida au début des années 1980». Tollé. Un peu plus tôt, il s’était réjoui de l’élimination de l’actrice Patsy Kensit. «Enfin, la maison est débarrassée du cancer!» avait-il soupiré. Kensit a récemment révélé qu’elle avait échappé à deux tumeurs. La remarque de Hilton a été coupée par Channel 5.

Plusieurs célébrités gay ont exprimé leur dégoût, comme le rugbyman Gareth Thomas (ex-vedette de téléréalité lui-même). Le Gallois a avoué qu’il changeait de chaîne dès qu’il voyait Hilton à l’écran, préférant «ne pas voir ce mauvais exemple d’être humain».

«Foutez Perez dehors!»
Multiples coups bas et polémiques violentes ont assuré au show, en perte de vitesse depuis quelques années, un regain d’intérêt du public, alors que «Get Perez out!» («Foutez Perez dehors!») devenait un cri de ralliement sur les réseaux sociaux. Mais les téléspectateurs semblaient adorer ça: ils ont maintenu l’Américain dans la maison jusqu’à cette semaine, malgré plusieurs «nominations», quelques avertissements de la production et des menaces de mort. L’infâme Perez a assuré qu’il était soulagé que cette expérience soit derrière lui. Il a même confié qu’il avait été obligé de prendre des médicaments pour tenir le coup. Etonnant, non?

_________________
7 février 2015   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également