Agenda
#exposition

Chrysalide, le rêve du papillon

Genève, mer 25 janvier - dim 4 juin
Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00

«Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’est pas musulman»

S'exprimant au Sénégal, le théologien suisse controversé Tariq Ramadan a laissé pantois son auditoire en invitant à ne pas juger les homosexuels.

Tariq Ramadan a provoqué des remous, vendredi à Dakar, en se livrant à une surprenante défense des gays. L’intellectuel suisse, enseignant à Oxford, était l’invité d’un débat sur l’éthique, la gouvernance et la citoyenneté, rapporte Afrik.com, qui titre «Tariq Ramadan pose une bombe à Dakar». Le théologien a ajouté: «Tous les savants sont unanimes sur la question. L’islam interdit l’homosexualité, à l’instar de toutes les religions monothéistes. Mais, être homosexuel ne veut pas dire qu’on n’est pas musulman. Il n’y a pas de chasse aux sorcières.»

La sortie intervient quelques jours après une passe d’arme entre le président du Sénégal, Macky Sall, et son homologue américain, Barack Obama, en visite au Sénégal, après que ce dernier avait évoqué la condition des minorités sexuelles dans le pays. A noter que le 26 mai dernier, Tariq Ramadan, invité à un débat télévisé face au fondateur d’Homosexuels musulmans de France, Ludovic-Mohamed Zahed, avait déjà déclaré qu’il ne devait «pas être permis à un imam ou à n’importe quelle autorité religieuse d’interdire l’entrée d’homosexuels dans les mosquées».

3 thoughts on “«Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’est pas musulman»

  1. Soyons clair :

    la différence entre l’islam et une certaine partie du christianisme concernant l’homosexualité est :

    l’islam punit unanimement, tandis qu’une certaine partie du christianisme (les plus fondamentaux) recommande l’abstention, mais majoritairement sans punir.

    tandis qu’une partie des paroisses et églises accepte les homosexuels dans leur communauté et qu’il existe plein de mouvements chrétiens homosexuels, on n’en est pas du tout de même concernant l’islam :
    il n’existe en France qu’un toute petite association marginale d’homosexuels musulmans de quelques dizaines de personnes.

    les homosexuels ne sont pas les seuls rejetés de la communauté musulmane :
    les musulmanes ayant osé se marier avec un homme d’une autre religion sont également rejetées de cette communauté , leur mariage ne sera pas reconnu par les imams et souvent pas apprécié par leur famille.

    car en effet, l’islam par ses lois punitives contre le péché d’apostasie (se convertir à une autre religion), déclare qu’une femme (sexe faible) doit suivre la religion de son mari (sexe fort).
    donc selon l’islam, une musulmane ne doit pas se marier avec un chrétien car elle risquerait fort de se convertir au christianisme.

    Par contre il est permis qu’un musulman se marie avec une chrétienne, car celle-ci (sexe faible) se convertira à l’islam, la religion de son mari (sexe fort).
    C’est d’ailleurs le cas du mariage de Tariq Ramadan, sa femme s’étant convertie à l’islam, c’est donc un mariage parfaitement en accord avec les règles de l’islam.

  2. « L’islam interdit l’homosexualité, à l’instar de toutes les religions monothéistes. Mais, être homosexuel ne veut pas dire qu’on n’est pas musulman. » Comprenne qui pourra et que les gays musulmans se débrouillent avec ça…

Comments are closed.