Tendances

Drôle d’endroit pour draguer

De plus en plus de profils sur l’app de drague gay Grindr prennent le mémorial berlinois de l’Holocauste comme toile de fond pour des photos sexy. Malaise.

On connaissait l’acteur porno qui prenait des poses lascives à Auschwitz, voici qu’une autre polémique surgit sur le mélange embarrassant entre érotisme et holocauste. De plus en plus d’utilisateurs de l’application de drague gay Grindr choisissent le mémorial berlinois de la Shoah pour se photographier avantageusement, rapporte Salon.com, qui parle de «fétichisme de l’holocauste».

«Hommages» douteux
Le créateur de l’application, Joel Simkhai, interviewé par un site web israélien en 2011, avait salué les utilisateurs utilisant le monument dans leur profil, selon lui «nouvelle forme d’expression». Sauf que ces «hommages» semblent avoir, depuis, quelque peu dérapé. Sans doute las de prendre des photos de profil devant la glace d’une salle de bain, des abonnés gay n’hésitent plus à tomber la chemise et à poster des images sexy dans les travées du monument dessiné par Peter Eisenman et Buro Happold. Simkhai a décidé de mettre un frein à ces pratiques. Dans un communiqué apparu lundi, il «encourage» désormais les utilisateurs «à honorer la mémoire des victimes d’une autre manière, hors de l’application».

À lire également