Tendances

Homophobie ordinaire en temps réel

Un projet canadien mesure l’avalanche de termes homophobes utilisés en permanence sur Twitter. Affolant.

C’est un site aussi fascinant que déprimant: nohomophobes.com tient une comptabilité seconde par seconde des occurrences de «faggot» (tante), «no homo» (je suis pas pédé), «so gay» (tellement nul) et «dyke» (gouine) sur le réseau social Twitter. «Faggot», par exemple, est apparu 218’000 fois en une semaine, du 22 au 28 septembre. Et le mot semble particulièrement prisé le weekend.

«Miroir social»
Conçue comme un «miroir social de l’homophobie ordinaire», cette application de l’Institut d’études des minorités sexuelles de l’Université de l’Alberta (Canada) balance en prime l’avalanche de tweets homophobes tombant en permanence, avec la trombine de leurs auteurs. Attention, ça va très vite. Même si l’outil est assez rudimentaire, puisqu’il ne tient pas compte du contexte où les mots honnis sont utilisés, il donne une idée assez saisissante de la connerie en temps réel.

_________________
29 sept. 2012   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également