Enfin une vraie famille durable

«Famille durable»: le nouveau concept fumeux

Pour barrer la route aux projets de parentalité des gays et lesbiennes, la droite française fait preuve d’une grande créativité. Découvrez sa nouvelle invention des plus pernicieuses.

Après le rejet, en juin dernier, de la proposition socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, ce thème s’est très vraisemblablement durablement invité dans la campagne présidentielle de 2012. L’UMP (Union pour un Mouvement Populaire, droite) n’a donc pas attendu très longtemps avant de lancer la riposte et flatter l’électorat conservateur. Avec le projet de «valorisation de la famille durable», elle joue cela dit un jeu dangereux et divise jusqu’à ses propres rangs.

On sait qu’en politique, les mots ont une grande importance. En choisissant d’opter pour cette terminologie, la droite française savait quel effet sa proposition allait provoquer. «Nous faisons le choix de soutenir l’institution du mariage, point de départ de la famille, et meilleur garant de la protection de cette cellule et de chacun de ses membres», arguent les parlementaires. Pour cela, le parti veut maintenir les avantages créanciers des couples mariés car le PACS «s’inscrit dans l’instant» alors que le mariage est forcément «durable» (voir le député Hervé Mariton faire l’équilibriste pour ne pas paraître homophobe ci-dessous). Tous les moyens sont donc bons pour contrer l’homoparentalité et le mariage gay.

Les célibataires exclus de l’adoption
La droite française prévoit donc de remettre en cause l’ouverture de l’adoption aux personnes célibataires, la limitant aux «accidents de la vie» (décès des parents) et réservée aux seuls membres de la famille ( oncle, tante…). En cela, l’UMP aligne ses propositions avec celles du Parti Chrétien-Démocrate dirigé par la très anti-gay Christine Boutin. Certains députés, à l’instar d’Edwige Antier, déplorent toutefois la dérive de ce débat: «Notre mission était de formuler des propositions visant à concilier travail et vie familiale, et la conclusion du rapport déborde sur la question de l’adoption par des parents célibataires, le mariage homosexuel… Des points qui n’ont pas été réellement débattus.» Mais, en temps de campagne électorale, on ne s’embarrasse visiblement pas de ce genre de considérations et on n’hésite pas à marginaliser les quelques 2 millions de familles homoparentales ou recomposées qui existent en France.

3 comments

« Le mariage forcément durable » ??? De nos jours ??? Je suis écroulé de rire… Il faudrait que ces politicards retournent à l’école pour une sérieuse remise à niveau en mathématiques parce que rien qu’à constater les chiffres sur les divorces… Je suis stupéfait de voir à quel point ils ne se rendent pas compte de leurs « sorties » ridicules…

Une belle idée 100% biodégradable, à rajouter sur le tas de compost du programme de l’UMP. Bravo pour l’illustration, très Boutinesque.

Dans la lignée , il faudrait définir la longueur dans le temps ce qu’est une famille durable et demander à ceux qui ne tiennent pas le coup de rembourser les avantages fiscaux qu’ils auraient indûment perçus!! Que certains hommes politiques sont C.N.

Comments are closed.

À lire également