Tendances

Je suis poilu mais je me soigne

Le métrosexuel a vécu. Aujourd’hui, ce sont les torses poilus et les toisons viriles qui ont la cote. Mais l’air de rien, les poilus domptent la nature. Sauvages d’accord, mais pas hirsutes pour autant: mode d’emploi, de la tête aux pieds.

Visage
Plus longue et visiblement moins travaillée qu’en 2010, la barbe continue son odyssée fashion en 2011. Une fois n’est pas coutume, les roux font des envieux. Finis les chichis à se raser sous le menton et les joues. Où barbe pousse, barbe il y a. Mais pour avoir du chien, cette barbe faussement livrée à elle-même se travaille aux ciseaux pour un bel arrondi. Plus chic, on la confie au barbier. Pareil pour les sourcils, la pince à épiler est bannie, sauf pour débroussailler en cas de monosourcil. Là encore, ce n’est pas obligatoire. Par contre les autres poils du visage, ceux du nez et des oreilles, on tond. Mieux, on épile à la cire chaude en institut.

Aisselles
Intégralement épilées, les aisselles? Non! Par contre, un coup de tondeuse réglée à deux centimètres une fois par mois en été et une semaine avant de partir en vacances pour estomper l’effet «tondu frais», cela évite les débordements en marcel, pas franchement sexy.

Dos, épaules
Poilu viril au recto, yeti au verso? Là aussi, le bon sens répond non. Autant le torse velu à la Don Draper dans «Mad Men» est sexy, le dos et les épaules, ce n’est pas possible. On file illico en institut épiler tout ça à la cire chaude. Comme il y en a peu en général, il suffit de le faire juste avant les vacances d’été. Plus besoin d’y penser jusqu’à l’automne.

Torse
Là, quand on en a, on les garde. Toutefois les poils de 5 centimètres qui recouvrent les tétons, on évite. On tond en réglant la tondeuse à deux centimètres. Les plus perfectionnistes allergiques aux poils blancs peuvent les teindre. Un boulot d’orfèvre, mais le résultat en vaut souvent la peine. Surtout avec des T-shirts à large encolure en V.

Jambes
Là, à moins que votre truc est d’avoir des cuisses de grenouille, c’est zone interdite. Ni tondeuse, ni cire, ni rasoir ne passera par là. Passons.

Maillot
Un sexe intégralement épilé, c’est pas sexy, voire malsain visuellement. Toutefois, on tond les poils trop longs autour du pénis et on rase les testicules. C’est plus beau et ça décuple les sensations de plaisir. D’ailleurs, comme le fait remarquer Martin Monestier dans son ouvrage «Les Poils, histoires et bizarreries», «des poils courts allongent la taille du sexe dont la base n’est plus cachée par une touffe de poils». Une aubaine pour les complexés de la taille. Pareil pour l’anus et les fesses: nul besoin d’épiler à la cire, mais un coup de tondeuse évite l’effet «touche pas à mes tresses».

(Article paru dans le 360° de juillet-août 2011)

_________________
10 juillet 2011   Thèmes: Étiquettes : , , ,

1 comments

Beurk les poils .. torse, jambes, dos, bras .. c’est affreux .. et les barbes aussi ..

Comments are closed.

À lire également