Image d'illustration

Indésirables à la halte-jeux parce qu’ils ont deux papas

À Lenzburg, une structure d’accueil de jour aurait refusé d’accueillir des jumeaux de 3 ans et demi en raison de leur environnement familial, jugé «ni normal ni naturel».

Il est toujours trop tôt pour être confronté à la discrimination, surtout sous sa forme la plus dogmatique. À Lenzburg (AG), des jumeaux de 3 ans et demi ont été écartés d’une halte-jeux où leurs parents souhaitaient les inscrire. Le motif? Leurs parents, justement: en l’occurrence deux papas. «Un environnement ni normal ni naturel» se seraient-ils entendu dire de la bouche de la responsable de la structure d’accueil de jour. Des propos qu’elle a confirmés auprès du «Lenzburger Bezirks-Anzeiger», un journal local, que cite l’«Aargauer Zeitung» dans son édition du jour.

Contrairement aux crèches, les halte-jeux n’ont pas besoin d’une autorisation spécifique et ne font l’objet d’aucun contrôle administratif particulier en Argovie, note l’«Aargauer Zeitung». Elles accueillent des enfants dès 2 ans et jusqu’au jardin d’enfant. La structure en question, gérée par une femme d’une cinquantaine d’années, est officiellement répertoriée par la ville de Lenzburg.

Incompréhensible
Refuser d’accueillir des enfants pour la seule raison qu’ils viennent d’une famille arc-en-ciel? Incompréhensible, pour le municipal PLR Andreas Schmid: «Le bien de l’enfant devrait être au centre. Le mode de vie des parents ne devrait jouer aucun rôle.» Il rappelle en outre que l’interdiction de la discrimination est un principe «ancré dans la Constitution fédérale». On ignore pour l’instant si les deux papas, récemment installés dans la commune argovienne après avoir vécu aux États-Unis, comptent donner des suites à cette affaire.

Laisser un commentaire

*

À lire également