Viviane Hösli. Photo: FB

Une liste «queer*féministe» à l’assaut du Parlement

Le Parti socialiste argovien prépare des candidatures sous l’étiquette LGBT en vue des élections au Conseil national, cet automne.

Il y aura du nouveau lors des élections fédérales d’octobre. Pour la première fois en Suisse, une liste «queer*féministe» se présentera aux suffrages des citoyens pour le Conseil national. C’est le canton d’Argovie qui jouera les pionniers.

Il ne s’agira pas d’un parti indépendant, mais d’une sous-liste destinée à apporter des voix au Parti socialiste, relève l’«Aargauer Zeitung». Huit candidat·e·s sont déjà sur les rangs, mais les nominations n’auront lieu que fin mars.

«Contre l’homophobie et la transphobie»
La liste queer*féministe a pour ambition d’envoyer «un message contre l’homophobie et la transphobie» et «contre le patriarcat» dans une assemblée comptant seulement 32% de femmes et de très rares élu·e·s LGBT.

«Nous ne croyons pas que la majorité au Conseil national, composée d’hommes âgés, soient capables de représenter et de mettre en œuvre les intérêt queer* et féministes avec la crédibilité et la sensibilité requises», a commenté Viviane Hösli, coprésidente des Femmes socialistes argoviennes.

À lire également