Zurich va plancher sur l’égalité des trans

Le Conseil municipal de la première ville de Suisse a dit un «oui» clair à la création d’un plan d’action en concertation avec les associations trans.

Qui a dit que l’échelon municipal était ineffectif pour lutter contre les discriminations? Certainement pas les élus de la Ville de Zurich, qui est devenue la première de Suisse à s’engager vers un plan d’action spécifique pour les droits des personnes trans – soit entre 2000 et 4000 administrés, 0,5 à 1% de la population.

Le 12 septembre, un postulat de David Garcia (Liste alternative, gauche radicale) dans ce sens a été largement adopté par le Conseil communal. Il a remporté 79 voix (gauche et PDC), contre 17 oppositions (évangéliques et UDC) et 19 abstentions (dans les rangs du PLR). «Après que les trans ont longtemps été ignorés, moqués et combattus, vient le jour où ils gagnent avec le soutien de leurs alliés», s’est réjoui David Garcia.

Collaboration avec les associations trans
Le Bureau de l’égalité de la ville est chargé de travailler avec Transgender Network Switzerland et d’autres organisations trans à la mise en place de mesures concrètes pour s’attaquer au mégenrage, à l’inadaptation des toilettes publiques ou aux outings administratifs, et plus généralement, à remettre en cause la «rigidité du système de genre social et juridique».

À lire également