Suisse

Le Nigeria enterre ses accusations homophobes

Dans un spectaculaire revirement, Abuja affirme qu’il n’y a aucune enquête visant l’ambassadeur de Suisse au Nigeria et son compagnon présumé.

L’affaire de l’ambassadeur de Suisse à Abuja n’existe plus. Dans une déclaration, mercredi, le ministre des Affaires étrangères nigérian, Geoffrey Onyeama, a qualifié de «diffamatoire» un article de la presse locale qui mettait en cause Eric Mayoraz en raison de son homosexualité présumée. Il a démenti tout enquête en cours à ce sujet. «Le gouvernement n’a connaissance d’aucun des problèmes évoqués dans l’article», a ajouté Onyeama.

Cette formulation vague permet à Abuja de sauver la face, sans remettre en cause la répression de l’homosexualité dans le pays.

Tromperie
La semaine dernière, le «Daily Trust» avait cité un fonctionnaire du ministère qui prétendait que l’ambassadeur faisait l’objet d’une enquête pour avoir trompé l’Etat nigérian en s’installant en 2015 dans le pays avec son partenaire. L’officiel avait, en particulier, laissé entendre que ce dernier, un ressortissant brésilien, s’exposait à la «loi dans toute sa sévérité».

_________________
14 avril 2016   Thèmes: Étiquettes :

À lire également