Suisse

Accusé d’être gay, un diplomate suisse sous pression

Les autorités du Nigeria, où l’homosexualité fait l’objet d’une répression féroce, auraient ouvert une enquête sur le partenaire présumé de l’ambassadeur de Suisse.

Eric Mayoraz, ambassadeur de Suisse au Nigeria serait dans le collimateur des autorités locales en raison de son homosexualité présumée, révèle «20 minutes». Faute de pouvoir s’attaquer au diplomate, couvert par l’immunité, elles auraient ouvert une enquête contre un homme désigné comme son compagnon.

A l’arrivée de l’ambassadeur au Nigeria, fin 2015, ce ressortissant brésilien aurait été officiellement présenté comme un employé de la représentation helvétique. Or, souligne le «Daily Trust», ce dernier a tenté de rejoindre une association regroupant les conjoints de diplomates en poste au Nigeria.

Tromperie
«Ils nous ont trompés parce que nous n’aurions jamais permis à une telle personne d’entrer dans le pays. Nous avons une loi, qui doit être respectée par tous. Si le [Brésilien] est coupable, il devra faire face à toute la sévérité de la loi», a prévenu Akinremi Bolaji, porte-parole du Ministère des affaires étrangères à Abuja. Au Nigeria, l’homosexualité est passible d’au moins 10 ans de prison, voire de la mort par lapidation dans les Etats islamiques du nord du pays.

Contacté par le quotidien suisse, l’ambassadeur a refusé de commenter une «lamentable affaire».

_________________
11 avril 2016   Thèmes: Étiquettes :

À lire également