Trans sous l’uniforme

La Télévision suisse alémanique consacre un reportage à l’itinéraire de Claudia, première trans à servir dans l’armée helvétique. Elle la suit jusqu’au Kosovo, dans les rangs d’une opération de maintien de la paix.

Né en 1968, Andreas Meier a su très vite qu’il n’était pas venu au jour dans le bon corps. Il a fallu 40 ans pour prendre la décision de l’assumer auprès de ses proches (dont sa compagne de l’époque), de ses amis et au sein de son univers professionnel… Pas facile, en l’occurrence, quand on est militaire de carrière et que l’on tient, plus que tout au monde, à son métier, relève le site Queer.ch.

Claudia Meier, son nouveau nom en tant que femme, deviendra ainsi la première trans à servir dans l’armée suisse. Une libération. «Je suis enfin à la maison», explique-t-elle à la télévision alémanique, qui lui consacre un documentaire, qui sera diffusé ce week-end.

Ni robe ni talons
Depuis que sa nouvelle identité de Claudia a été reconnue par l’Etat, en 2012, elle n’a pas besoin de chaussures à talons ni de robe pour exprimer sa féminité. Elle la vit en uniforme. Dans son travail dans les cuisines militaires, malgré l’univers plutôt macho des casernes, elle dit avoir bénéficié de soutien de ses collègues et n’avoir pas senti d’exclusion. Le reportage la suit au Kosovo, où elle a participé à la Swisscoy, une mission de maintien de la paix. «En tant que trans, je n’ai pas fait de mauvaises expériences», résume-t-elle.

«Mensch Claudia», 25 janvier sur SRF1, 21h40.

1 comments

Comments are closed.

À lire également