Suisse

Édito au vitriol contre Tim Cook: la «NZZ» s’excuse

Une journaliste du prestigieux quotidien suisse a été désavouée par sa rédaction en chef. Elle avait signé un édito qui accusait le patron d’Apple d’abus de pouvoir et d’arrogance après son coming-out.

Le coming-out solennel de Tim Cook dans «Bloomberg Businessweek» a reçu son lot de louanges. Evidemment, quelques trolls des deux côtés de l’Atlantique en ont profité pour vomir leur haine contre le patron d’Apple (l’impayable élu russe Vitaly Milonov a accusé Cook de transmettre Ebola, le sida et la syphilis) en particulier, et les homos en général. Plus surprenante est la critique que les lecteurs de la «Neue Zürcher Zeitung», prestigieux journal suisse de tendance libérale, ont découverte dans l’édition de vendredi. Christiane Hanna Henkel, correspondante à New York, s’y lâche contre le patron d’Apple.

Pour la journaliste, la démarche de Cook relève du «faux pas», voire de l’«abus de pouvoir». Elle s’interroge sur la politique d’Apple de soutenir la diversité au sein de l’entreprise et de sponsoriser des événements LGBT. «Cook est un excellent gestionnaire, mais il abuse de son pouvoir quand il fait de son orientation sexuelle le cheval de bataille de l’une des entreprises les plus respectées dans le monde. Ça ne fait pas partie de son boulot.» Et de soupçonner Cook de se prendre pour Martin Luther King ou JFK. Encore plus à côté de la plaque: Henkel poursuit son édito en accusant Tim Cook d’ «arrogance» quand il parle de son homosexualité «comme d’un cadeau de Dieu»: «Qu’est-ce que cela veut dire? Que les hétérosexuels ou la majorité sont généralement moins doués?»

Stigmatisant
Fait exceptionnel: le rédacteur en chef du quotidien zurichois a présenté ses excuses pour le texte de sa journaliste après qu’il a suscité un tollé sur les réseaux sociaux. «Je regrette que l’article ait été publié. Certains mécanismes de contrôle interne ont échoué», a réagi Markus Spillmann. La critique, a-t-il ajouté «faisait preuve d’un manque de tolérance et d’une attitude stigmatisante à l’égard des gays et des lesbiennes.»

_________________
1er nov. 2014   Thèmes: Étiquettes : , , ,

1 comments

Normal : ce qui les rend fous; c’est la revendication gaie ! Ils veulent qu’ils restent dans leur placard. En sortir, c’est déjà pire que de l’audace : la fin de la peur. Insoutenable pour les homophobes : une gifle à la discrimination, le bonheur d’être gay ? Pour eux, le désastre.

Comments are closed.

À lire également