Déco de Noël trop gay au goût des voisins

Un couple d’Argoviens a été condamné à éteindre les guirlandes qui éclairent généreusement leur maison. Les intéressés soutenaient être harcelés par les villageois à cause de leur homosexualité.

C’est un cas de saison que le juges du Tribunal fédéral (TF), la plus haute instance helvétique, ont récemment tranché. Un couple gay du village de Möhlin (AG) est sous le coup d’une plainte de ses voisins. Ces derniers sont dérangés par les illuminations qui ornent la maison: des spots de tous côtés, des fenêtres bardées de loupiotes et des guirlandes lumineuses suspendues partout, de la porte du garage aux arbres environnants. Le dispositif reste allumé de novembre à février, de 17h à 1h du matin.

Prétexte
Les tribunaux locaux ont conclu que cette orgie de lumière était excessive, et prié les deux hommes de débrancher dès 22h, sauf autour de Noël. Mais ces derniers n’étaient pas satisfaits, et ils ont porté l’affaire jusqu’au TF. Selon eux, les lumières ne sont que le prétexte que les voisins ont trouvé pour les harceler à cause de leur homosexualité. Leur présence dans le village gênerait certains villageois. Le TF n’a pas tenu compte de cet argument: il a confirmé les verdicts précédents sur la base des recommandations de l’Office fédéral de l’environnement sur la pollution lumineuse.

2 comments

Moui…

Plutôt que de me faire influencer par un titre à charge, j’aimerai bien pouvoir me faire une idée par moi même avec des images réelles des illuminations en question.

Comments are closed.

À lire également