Suisse

«Le maillot rose, ça fait juste tantouze!»

L’un des plus vénérables clubs de foot suisse joue désormais en rose. Le tabloïd «Blick» en profite pour tartiner ses colonnes de réactions sexistes au ras du gazon.

En plein Euro 2012, c’est le calme plat du côté du football helvétique, exclu de la grand-messe ukraino-polonaise. Il ne se passe rien sur les terrains helvétiques? Ou presque, car un psychodrame secoue les tribunes zurichoises. L’un des deux clubs de la capitale économique a changé de couleurs. Ô stupeur, le Grashoppers Club Zurich (GCZ) a abandonné le bleu et blanc pour des shorts et maillots rose pâle.

Le quotidien populiste «Blick» s’est emparé de l’affaire, et s’en donne à cœur joie sur les nouveaux «trikots» de l’équipe aux 27 titres de champion national en 126 ans d’histoire. Pourquoi cette «couleur féminine?», d’où vient ce «déguisement de petit cochon?», gloussent les journalistes sportifs du journal. Et peu importe que des équipes aussi prestigieuses que Palerme ou la Juve aient aussi porté cette couleur, comme le rappelle l’entraîneur Uli Forte, qui se réjouit de lancer la nouvelle mode. En fait, les rédacteurs du «Blick» se gardent bien d’écrire le mot qui leur brûle les lèvres. Ils laissent leurs lecteurs, «majoritairement indignés», le dire eux-même: «Je n’ai rien contre le rose, mais ça fait juste tantouze», écrit l’un d’eux au milieu d’un florilège de commentaires recueillis sur le site du journal et publiés aujourd’hui. «Hé, voici les Miss de GC!», s’exclame un autre, tandis qu’un troisième ironise: «Ça va à merveille au GCZ – Gay Club Zurich!» Celle-ci, il fallait bien que quelqu’un la fasse…

_________________
20 juin 2012   Thèmes: Étiquettes : ,

2 comments

moi j’aurai mis un rainbow flag sur le maillot au moins il auraient eu du grain a moudre, ces cons!

Comments are closed.

À lire également