Suisse

Les Bachmann suisses votent Obama

Dans le berceau thurgovien de la famille, Marcus Bachmann et sa femme Michelle, prétendante Tea Party à la présidence américaine, ont laissé la désagréable impression de fanatiques religieux.

Bachmann, c’est le nom de la nouvelle égérie du Tea Party et candidate à l’investiture américaine, Michelle Bachmann. C’est surtout celui de son mari et conseiller Marcus, un pseudo psychologue qui se targue de guérir de l’homosexualité dans sa «clinique». Comme c’est un nom qui fleure bon l’Helvétie, la «NZZ am Sonntag» est allée chercher du côté du canton de Thurgovie si Marcus y avait encore de la famille, ou qui sait un fan club, dans cette région réputée plutôt conservatrice.

C’est dans la très catholique bourgade de Weinfelden que les Bachmann ont leurs racines. Mais cette branche américaine de la famille y a laissé un souvenir plutôt mitigé. Une cousine raconte par exemple qu’en visitant un des frère de Marcus, celui-ci avait fondu en larmes et imploré Dieu en apprenant qu’elle vivait dans le péché… avec un concubin. Quant à la soeur du père de Marcus, un agriculteur parti en 1950 pour le Wisconsin, la vieille dame n’a qu’un commentaire, au nom de la famille restée au pays: «Nous, on est pour Obama!»

A l’origine de la religiosité de Marcus Bachmann: sa mère, Elma. C’est elle qui s’était convertie au protestantisme dur avant d’embarquer pour le Nouveau Monde. Elle a aujourd’hui 86 ans et dit suivre «la Bible à la lettre». Retourner un jour en Thurgovie: «Jamais, lance-t-elle en suisse allemand, c’est bien trop petit!»

_________________
3 oct. 2011   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

À lire également