Suisse

Les féministes? «Un ramassis de lesbiennes»

Nouveaux bons client des médias helvétiques, les antiféministes font leur promo. Aujourd’hui dans «Le Matin», le candidat du Parti des hommes (sic!) Alfredo Stüssi s’offre une interview gratinée.

Après l’inénarrable René Kuhn, et ses diatribes dans la presse alémanique contre le «totalitarisme» féministe, le nouveau héros des mâles helvétiques s’appelle Alfredo Stüssi. Cet homme d’affaires zurichois de 44 ans, en lice pour le Conseil national sous la bannière d’un improbable Parti des hommes, a les honneurs du «Matin» d’aujourd’hui. Il y proclame sans complexe que les féministes d’aujourd’hui sont «un ramassis de lesbiennes qui haïssent les hommes». Pas à un cliché ni à une contradiction près, il poursuit en décrivant les militantes comme «très influençables». Histoire de souligner combien son mouvement dérange, Stüssi affirme aussi avoir «reçu des menaces de mort anonymes» et avoir vu sa maison barbouillée de peinture. «Mais à chaque fois que les médias ont rendu compte de ces faits, nous avons augmenté le nombre de nos adhérents par centaines», affirme-t-il. Le Parti des hommes, qui prévoit d’ouvrir prochainement une antenne romande à Genève, revendique 5000 membres, dont «30% de femmes» se bat contre les pensions alimentaires et pour le service militaire obligatoire pour les femmes.

Thèmes: Féminisme  Zurich 

À lire également