Genève

La Rioule du 1er août

jeu 1 août, 16:00
Lausanne
#places à gagner

Sleater-Kinney

ven 23 août, 19:30
Genève

Viktor Rom fait son show

ven 26 juillet, 23:59
Lausanne

Dragx Fest vol.2

jeu 1 août, 14:00

Lois antigay ou pas, ça drague dur aux JO

Lois antigay ou pas, ça drague dur aux JO

L'application Grindr a communiqué un triplement de ses utilisateurs à Sotchi depuis le démarrage des Jeux olympiques.

Y a-t-il des gays aux Jeux olympiques? Ouiiiiii! Spectateurs, journalistes, membres de l’encadrement (voire athlètes) gay sont bel et bien présents à Sotchi. La preuve? Le nombre d’utilisateurs du réseau de rencontre gay Grindr a bondi de 185, la semaine dernière, à 541 depuis l’ouverture des JO, note le site du «Wall Street Journal».

Site hacké
L’application américaine n’a pas été bloquée, comme l’a été un service analogue russe, Hunters. Ce dernier a récemment été hacké et ses utilisateurs ont vu s’afficher un message les menaçant d’arrestation et de détention conformément à la «loi sur la propagande gay». Tinder, un service de rencontre hétéro, a rapporté quant à lui une hausse de 400% des connexions dans la station de la Mer noire.

A l’ouverture des JO de Londres, en 2012, l’application Grindr avait subi une panne qui avait alors été interprétée alors comme le résultat d’une surcharge d’utilisateurs.

One thought on “Lois antigay ou pas, ça drague dur aux JO

Comments are closed.