Sexualités

Lois antigay ou pas, ça drague dur aux JO

L’application Grindr a communiqué un triplement de ses utilisateurs à Sotchi depuis le démarrage des Jeux olympiques.

Y a-t-il des gays aux Jeux olympiques? Ouiiiiii! Spectateurs, journalistes, membres de l’encadrement (voire athlètes) gay sont bel et bien présents à Sotchi. La preuve? Le nombre d’utilisateurs du réseau de rencontre gay Grindr a bondi de 185, la semaine dernière, à 541 depuis l’ouverture des JO, note le site du «Wall Street Journal».

Site hacké
L’application américaine n’a pas été bloquée, comme l’a été un service analogue russe, Hunters. Ce dernier a récemment été hacké et ses utilisateurs ont vu s’afficher un message les menaçant d’arrestation et de détention conformément à la «loi sur la propagande gay». Tinder, un service de rencontre hétéro, a rapporté quant à lui une hausse de 400% des connexions dans la station de la Mer noire.

A l’ouverture des JO de Londres, en 2012, l’application Grindr avait subi une panne qui avait alors été interprétée alors comme le résultat d’une surcharge d’utilisateurs.

_________________
15 février 2014   Thèmes: Étiquettes : ,

1 comments

Comments are closed.

À lire également