Genève
#Littérature

Vieille comme la rue? La prostitution hier et aujourd’hui

ven 19 avril, 17:30
Genève
#manifestation

Marche contre la transphobie et l’extrême droite

sam 13 avril, 16:30
©larissa_fuerderer
Lausanne
#Humour

Edwin Ramirez

ven 26 avril - dim 28 avril
Nyon
#places à gagner

Reas

mer 17 avril, 16:00

Un fitness en procès pour une glissade sur une «substance blanche»

Un New-Yorkais traîne son club devant la justice après s'y être cassé une épaule. Il tient la direction, complaisante avec les débordements sexuels, responsable de ses malheurs.

Le malheureux accident est survenu après que Marc Moskovitz, 66 ans, a glissé sur un «substance blanche non identifiée» dans le bain de vapeur messieurs du club, rapporte le «New York Daily News». Avec force détails, le site du journal à sensation reproduit la longue liste de récriminations citées lors du procès contre l’établissement, un haut lieu du «cruising et de comportements obscènes», d’après le plaignant. «En conséquence des activités susmentionnées, a ajouté l’avocat, il y avait des fluides corporels et des traces d’activités sexuelles partout où elles se déroulaient dans la gym», c’est-à-dire dans le sauna, le bain de vapeur et le vestiaire hommes.

«Combines»
Soulignant qu’il était 100% hétérosexuel, Moskovitz a assuré qu’il n’avait aucune idée que ce type de «combines» se tramaient dans le fitness quand il s’est inscrit. Selon lui, les lieux étaient autrefois étroitement surveillés. A présent, les gérants se contenteraient d’inviter les clients à nettoyer leurs débordements avec un tuyau et du savon liquide. Le «Daily News» note que le club, une succursale de la chaîne Bally Total Fitness Gym, est référencé de longue date sur les sites gay spécialisés. L’un d’eux précise qu’il y a «deux ampoules dans le bain de vapeur. L’une d’elles est en panne la moitié du temps. Quand elle est éteinte, la fête commence!»

En 2005, un gymnaste avait obtenu 25’000 dollars de dommages d’un club de Chelsea, quand la direction avait refusé de lui rembourser sa cotisation. Le client avait, lui aussi, découvert des «combines» dans les vestiaires.