Sexualités

Buck Angel, bête de foire et militant

Trans FTM non opéré, le hardeur, entrepreneur et activiste américain se livre dans un documentaire dérangeant, «Mr Angel». Il est présenté cette semaine en avant-première. Bande-annonce.

Buck Angel, ça vous dit quelque chose? Les amateurs de films X gay se souviennent probablement de ce gaillard au look de bûcheron 100% american beef. En 2005, il avait marqué les esprits – et failli provoquer quelques arrêts cardiaques – en apparaissant dans la scène finale de «Cirque Noir», un classique. En pleine action, une fois tombé le jeans, Buck Angel révélait… un vagin. Du jamais-vu dans l’univers phallocratique du porno gay. Parmi les milliers de commentaires passionnés qu’avaient suscités la séquence, l’auteur français Didier Lestrade avait poussé un cri du cœur: «Quand j’ai vu ça l’effet a été tellement débandant que je n’ai pas pu me branler pendant trois jours.» D’autres spectateurs étaient, au contraire, enthousiastes.

équilibriste
Buck Angel fait l’objet d’un documentaire, présenté cette semaine dans le cadre du festival SXSW, à Austin (Texas). Le quadra y retrace sa jeunesse difficile de «garçon manqué», sa transition FTM, sa «niche» dans l’industrie du X ou encore sa vocation de militant pour les droits et la visibilité des trans. Un exercice d’équilibriste entre engagement et exploitation, pour celui qui s’est fait tatouer le mot «pervers» sur le dos. Preuve du malaise que le personnage provoque encore, le film de Dan Hunt aurait d’ailleurs été refusé dans plusieurs festivals.

Thèmes: Buck Angel  Etats-Unis  Porno  Trans 

1 comments

si vous etier tous comme Buck ,vous serier moins coincée, grace a a lui les trans on pas mal avancée dans la sociétés. moi je pense comme lui et m en porte tres bien a comparer aux autres trans qui pleurniche tout le temps sur leurs misérable sort…..

Comments are closed.

À lire également