Des voyelles qui trahissent l'homosexualité

Un auditeur est capable de prédire avec exactitude, dans plus de trois quarts des cas, l’orientation sexuelle d’un inconnu rien qu’en écoutant de brefs extraits de sa voix, affirment des chercheurs américains.

Déterminer si son interlocuteur est gay sans le connaître, juste en écoutant sa voix, c’est possible. Des chercheurs de l’Ohio State University l’ont récemment prouvé au moyen d’une expérience simple. Ils ont pris quatorze hommes, sept homos et sept hétéros, et leur ont fait prononcer des mots anglais d’une syllabe composés d’une voyelle entre deux consonnes, tels que «sell», «food» ou «mass». Les extraits ont été décomposés, et diffusés à un panel d’individus. Ces derniers ont dû prédire s’ils étaient émis par un locuteur gay ou straight. Les chercheurs ont obtenu 77% de réponses exactes, rien qu’à l’écoute des deux premiers sons du mot, la consonne initiale et la voyelle.

«Nous croyons que les écoutants utilisent l’information acoustique contenue dans les voyelles pour rendre leur décision sur l’orientation sexuelle», conclut Eric C. Tracy, le professeur psychologie cognitive qui a dirigé l’étude, une faculté dont le fonctionnement qui reste encore à élucider.

À lire également