Revue de web

Thérapies de conversion: deux Vaudois témoignent

En bref, l'actu glanée dans la presse locale et sur les réseaux, dans notre Revue de web

Alors que la question de l’interdiction des thérapies de conversion est au menu des assemblées cantonales, le quotidien 24 heures publie aujourd’hui le double récit de Bertrand et Renaud. Ces deux Vaudois ont été envoyés guérir de leur homosexualité alors qu’ils avaient une vingtaine d’années.

Une démarche volontaire, mais sous pression pour Bertrand, qui a grandi dans une petite communauté évangélique lausannoise: «C’est moi qui ai fait la démarche, mais on m’a orienté. On priait pour moi, pour que j’aille au bout et pour que je ne sois pas tenté.» La structure d’origine américaine Torrents de vie a une mécanique bien rodée, avec ses gros manuels et ses témoignages. «C’était de beaux récits d’hommes qui disaient avoir une femme et des enfants, mais ils finissaient toujours en disant que ce serait une lutte toute leur vie. Plus j’y allais, plus ça m’enfonçait.»

À 22 ans, Renaud avait été adressé à un psy spécialisé à l’insistance de ses parents, cathos intégristes. «Même si ça m’a fait mal, j’étais déjà droit dans mes bottes. Ces personnes savent comment vous manipuler afin de vous faire voir des problèmes là où il n’y en a pas. Quatre ans plus tôt, cela m’aurait détruit.»

À lire également