Revue de web

À Monte Verità, un sanctuaire queer bien avant l’heure

Klarwelt der Seligen (détail).

Vieille de près d’un siècle, une fresque panoramique d’Elisàr von Kupffer célébrant la libération des genres et des sexualités a été restaurée.

Le tableau circulaire Klarwelt der Seligen (Le monde clair des bienheureux) est de nouveau accessible au public à Monte Verità, célèbre utopie du début du XXe siècle, près d’Ascona (TI). Cette œuvre où évoluent des jeunes gens nus dans une Arcadie rêvée développe les thèmes chers à son auteur, Elisàr von Kupffer (1872-1932): l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes et des personnes homosexuelles. Un programme queer avant l’heure pour cet aristocrate allemand, gourou d’une nouvelle religion, le «clarisme», en rupture avec la morale bourgeoise, résume Swissinfo.

«À l’époque, lui et son partenaire ont essayé de vivre au Tessin en tant que couple homosexuel créatif. C’était extraordinaire dans un canton catholique», confie David Streiff, ancien chef de l’Office fédéral de la culture, qui s’est personnellement impliqué dans la restauration de la fresque.

Plus d’infos sur elisarion.ch
Thèmes: Art  Histoire  Suisse  Tessin 

À lire également