Revue de web

Et si la Suisse cessait d’envoyer ses gardes au très homophobe Vatican?

Gardes suisses Vatican homosexualité
Photo: Chris Oakley/flickr CC BY 2.0

Iconoclaste ou naïf? Dans «Le Matin Dimanche», la directrice romande de Pink Cross appelle la Confédération de stopper sa contribution à la sécurité d’un État qui discrimine les homosexuels.

«Les gays exigent le retrait de la garde suisse», peut-on lire en Une du «Matin Dimanche». Rien que ça! On est un peu surpris, car ni l’association nationale des lesbiennes LOS ni celle des gays PinkCross n’ont à ce jour publié un tel appel révolutionnaire à rompre avec une tradition vieille de cinq siècles.

C’est la directrice romande de Pink Cross, Muriel Waeger, qui est citée dans l’article. Elle réagit à la récente mise au point doctrinale du Saint-Siège sur l’homosexualité (un «péché») et le refus de bénir des couples de même sexe. Selon elle, Berne devrait «envoyer un message fort» de protestation en retirant la Garde suisse: les moyens de la Confédération ne devraient plus être mis «au service d’un pays qui ne garantit pas les mêmes droits à toutes les personnes.» Elle croit également savoir que certains gardes sont gays et s’inquiète de les voir «subir des discriminations».

Thèmes: Catholicisme  Suisse  Vatican 

2 comments

Franchement, en voyant ça sur Le Matin, je me suis dit que c’était un poisson d’avril. Mais c’est dans 10 jours…
Mouais. Pink Cross se ridiculise avec des propositions pareilles. Quand on voit ce qui se passe en Turquie, en Pologne ou au Ghana en ce moment, on se dit que les associations LGBT ont mieux à faire que de s’inquiéter du bien-être de ces soldats de pacotille, dont je rappelle par ailleurs que personne ne les force.

Il ne s’agit pas de forcer non, mais plutot de ne pas financer, ni former. Lorsqu’un-e suisse sert dans un pays autre que la suisse, en revenant, iel va en prison. Le vatican et la suisse ont donc des accords particuliers dans cette situation et la suisse a ainsi le pouvoir de rappeler au vatican que leurs positions ont des conséquences bien au delà des gardes suisses, qui eux ne sont finalement que l’étendard des accords et de la collaboration entre la suisse et le vatican.

Comments are closed.

À lire également