À propos de coming-out

Dans le cadre de ses interventions en milieu scolaire, VoGay publie le témoignage de Mel, collégienne d’une quinzaine d’années dans la région lausannoise.

Ce vendredi 11 octobre s’est déroulée (plutôt discrètement en Suisse romande) la Journée du coming-out. À cette occasion, l’association vaudoise VoGay a mis en ligne sur son site l’intéressant témoignage de Mel, une collégienne de la région lausannoise ayant pris part à une intervention du groupe VG Sensibilisation dans son établissement. Elle s’est confiée à Hirow, stagiaire à VoGay, sur son quotidien dans sa famille et à l’école: «La première année, ça n’a pas été facile», se rappelle Mel. «Alors, je me souviens que je n’en pouvais plus et je crois avoir gueulé… Et depuis, ils ont compris.»

L’intervention de VoGay dans son collège lui a donné l’occasion de sortir du placard auprès de sa mère. «C’était dit et je n’ai pas eu peur. Après l’avoir dit, on se sent plus légère et on ne se cache plus. Je pouvais enfin être moi-même.»

» Le témoignage à lire sur le site de VoGay

» L’émission de radio «Vacarme» sur La Première consacre sa semaine au coming-out, sous la question «est-il devenu banal?». Cinq reportages de Véronique Marti à suivre dès lundi à 13h.

À lire également