L’homophobie n’épargne pas les collèges du Valais

http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/homophobie-dans-les-colleges-du-valais-des-etudiants-temoignent-534904|Démenti cinglant à ceux qui mettent en doute la réalité de l’homophobie dans les milieux scolaires, «le Nouvelliste» a recensé des dizaines de témoignages après la médiatisation de l’annulation d’un atelier sur ce sujet au collège des Creusets à Sion, en avril dernier. Parmi eux, Nina, 19 ans, et Raphaël, 18 ans, s’expriment à visage […]

http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/homophobie-dans-les-colleges-du-valais-des-etudiants-temoignent-534904|Démenti cinglant à ceux qui mettent en doute la réalité de l’homophobie dans les milieux scolaires, «le Nouvelliste» a recensé des dizaines de témoignages après la médiatisation de l’annulation d’un atelier sur ce sujet au collège des Creusets à Sion, en avril dernier. Parmi eux, Nina, 19 ans, et Raphaël, 18 ans, s’expriment à visage découvert dans les colonnes de la page «Grand angle». Ils évoquent les injures, les «blagues» et l’anxiété qu’elles suscitent, et comment le climat d’homophobie a pu influencer leur scolarité. «Je ne sais pas comment on peut prétendre que ça n’existe pas, juste parce que personne n’est venu se confier dans le bureau du recteur. Imaginez combien c’est déjà difficile pour une personne homosexuelle de faire part de ses problèmes à ses proches! Alors à un recteur… C’est la dernière personne à qui on parlerait», souligne Raphaël. Avec sa mauvaise foi coutumière, le ministre de l’Education Oskar Freysinger rétropédale comme il peut: «Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas d’homophobie, mais qu’on n’avait pas de problème avec l’homophobie, ce qui n’est pas du tout la même chose. Ça veut simplement dire que nous disposons de tous les acteurs nécessaires pour la gérer. Mes propos ont été volontairement mal interprétés.» Ben voyons.

À lire également