Les gens du Val-de-Travers croyaient qu’on était des sorcières!

http://www.illustre.ch/magazine/je-me-fache-je-me-venge-et-je-pardonne|Admirée ou méprisée, l’Allemande Tomi Tomek s’est érigée en défenseure passionée de la cause féline, avec son association SOS chats. Dans une interview à L’Illustré, cette femme de 64 ans lève le voile sur son itinéraire, de Berlin à Neuchâtel, et sur sa vie privée, notamment sur son histoire d’amour avec Elisabeth, sa compagne depuis […]

http://www.illustre.ch/magazine/je-me-fache-je-me-venge-et-je-pardonne|Admirée ou méprisée, l’Allemande Tomi Tomek s’est érigée en défenseure passionée de la cause féline, avec son association SOS chats. Dans une interview à L’Illustré, cette femme de 64 ans lève le voile sur son itinéraire, de Berlin à Neuchâtel, et sur sa vie privée, notamment sur son histoire d’amour avec Elisabeth, sa compagne depuis trente-six ans. Leur couple n’est pas passé inaperçu au Val-de-Travers. «Face aux réactions stupides, on a choisi de faire face: on a organisé une fête géante dans la forêt avec un grand feu, une sorte de sabbat des sorcières. On a tourné ça en positif, pour se marrer. C’est ce que j’aime, chez Elisabeth! Quand on l’attaque, elle se défend avec humour.»

À lire également