Non au mariage gay, oui à la polygamie, proclame le pasteur

Un révérend de l’Ohio au passé sulfureux a convolé avec une jeune fille, tout en restant marié avec sa première épouse. Il défend son bon droit.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3339219/I-try-not-jealous-Pastor-60-marries-pregnant-girlfriend-19-blessing-wife-44-women-live-different-wings-Ohio-home.html|«Je n’ai rien contre les homosexuels, mais je pense que c’est injuste que leur mariage soit reconnu par l’Etat, alors que mon second mariage ne l’est pas.» Les hommes d’églises sont souvent très rigides avec la définition du mariage. Pas le révérend Thom Miller. Ce pasteur de Mansfield, dans l’Ohio, vient de célébrer son union avec Reba, 19 ans. Mais le prédicateur de 60 ans reste marié avec Belinda, 44 ans. Cette dernière a donné sa bénédiction à cette deuxième noce. Il faut dire que Reba est enceinte, et pas question que le bébé naisse dans le péché.

miller-pasteur-polygamie

La congrégation n’a pas vraiment apprécié, et le pasteur a perdu quelques brebis dans l’aventure. «Je ne prêche pas la polygamie. Cependant, je pense que c’est un style de vie tout à fait chrétien», assure Thom Miller. Belinda a aussi eu un peu de mal à expliquer l’arrangement à ses proches: «Au début, ma famille pensait que ce n’était pas une bonne chose, explique-t-elle, mais depuis qu’ils viennent nous voir, ils se sont rendu compte que nous étions heureux.»

Chez les Miller, la vie s’écoule harmonieusement. Chacune des deux femmes passe trois nuits avec son mari. La plus jeune épouse connaît le pasteur depuis qu’elle est toute petite. Auparavant, Thom était homme de main pour la mafia locale. Il a trouvé Dieu lors de son dernier séjour en prison, après avoir «volé une bible», raconte-t-il.

1 comments

Je ne comprends pas trop votre titre : il ne dit pas être opposé au mariage gay, seulement que si c’est reconnu, alors son mariage doit également l’être. C’est tout de même assez différent.
À part ça, en soi, le libéralisme voudrait que chacun ait les arrangements affectifs et sexuels qu’il veut, du moment que tout les parties impliquées consentent librement. J’ai juste un problème avec le fait qu’il soit le seul du ménage à avoir le droit d’avoir plus d’un partenaire. Pour moi, si l’un y a droit, les autres doivent aussi, c’est simplement une question d’égalité. C’est ce qui rendrait la polygamie acceptable pour moi face aux formes actuelles qui vont toujours dans le même sens : un homme, plusieurs femmes.

Comments are closed.

À lire également