La Tunisie songe à dépénaliser l’homosexualité

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/tunisie-lueur-d-espoir-apres-la-condamnation-d-un-homosexuel-a-de-la-prison_1720625.html|Lundi, l’ONG Human Rights Watch, a exhorté Tunis à annuler la condamnation d’un étudiant à 1 an ferme pour «actes homosexuels», le 22 septembre à Sousse. Hier, le ministre de la Justice Mohamed Salah Ben Aïssa s’est déclaré prêt «réfléchir sur les moyens d’écarter et d’éliminer» l’article 230 du Code pénal de 1913, contraire selon […]

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/tunisie-lueur-d-espoir-apres-la-condamnation-d-un-homosexuel-a-de-la-prison_1720625.html|Lundi, l’ONG Human Rights Watch, a exhorté Tunis à annuler la condamnation d’un étudiant à 1 an ferme pour «actes homosexuels», le 22 septembre à Sousse. Hier, le ministre de la Justice Mohamed Salah Ben Aïssa s’est déclaré prêt «réfléchir sur les moyens d’écarter et d’éliminer» l’article 230 du Code pénal de 1913, contraire selon lui à la nouvelle Constitution tunisienne de 2014. L’article prévoit un maximum de 3 ans de prison pour «sodomie». «Rien ne peut justifier l’atteinte à la vie privée», a estimé le ministre indépendant. Seul un parti de gauche, Al-Massar, s’est exprimé en faveur d’une telle réforme. Selon Ahmed Ben Amor, vice-président de l’association Shams qui lutte pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, 500 personnes seraient actuellement en prison pour des actes de sodomie: «Il y a environ 50 arrestations par an d’après nos calculs.»

À lire également