Bars & Clubs
#Cruising

HRDR #13

Bâle, sam 18 février, 23:00
Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00
Community
#formation

Premiers secours en santé mentale orientés ados LGBTIQ+

Genève, ven 10 février, 8:30

Future juge suprême attaquée sur sa sexualité

A peine nommée, la candidate choisie par Barack Obama pour siéger à la Cour suprême américaine est la cible d'une campagne virulente des ultraconservateurs. Selon eux, Elena Kagan est lesbienne, et aurait été désignée pour faire pencher la balance en faveur d'un «agenda homosexuel».

L’institution revêt une importance capitale aux Etats-Unis, où elle est amenée à trancher sur nombre de questions sociétales comme la laïcité, les libertés de religion et d’expression, ou le port d’armes: la Cour Suprême devrait bientôt compter un nouveau membre, en la personne d’Elena Kagan. Cette juriste, ancienne doyenne de la Faculté de droit de Harvard, vient d’être nommée, à 50 ans, par le président Barack Obama. Elle devrait remplacer le juge John Paul Stevens, connu pour ses positions libérales. Mais sa nomination doit encore être ratifiée par le Sénat, où l’opposition républicaine est en mesure de lui barrer la route.

Démenti officiel
A peine désignée, cette célibataire de 50 ans est déjà sous le feu des critiques ultraconservatrices. Les attaques se concentrent sur l’homosexualité présumée d’Elena Kagan, un détail révélé par plusieurs sites d’information gay – un peu vite semble-t-il – et relayé par la chaîne CBS. Malgré un démenti émanant de la Maison blanche, la presse de droite a immédiatement embrayé, dénonçant une nomination de circonstance, destinée à barrer l’interdiction du mariage gay au niveau fédéral, l’un des grands dossiers sur lequel planche actuellement la haute cour.

«Sexualité immorale»
Et les commentateurs chrétiens de réclamer un coming out en bonne et due forme de la part d’Elena Kagan. «Si elle pratique une sexualité immorale, cela se reflètera sur ses capacités de juge», avertit ainsi le très droitier Peter LaBarbera, du groupe évangélique «Américains pour la vérité sur l’homosexualité». La campagne de dénigrement ne fait que commencer, prévient Micheal Cole, un représentant du Human Rights Campaign (une organisation LGBT) dans les colonnes du «Huffington Post»: «Bien qu’une majorité d’Américains se fichent éperdument de l’orientation sexuelle d’un nouveau juge, l’extrême droite continuera à exploiter sans vergogne ces rumeurs et à mobiliser sa base dans le but de collecter davantage de fonds.»

2 thoughts on “Future juge suprême attaquée sur sa sexualité

  1. Sacré Obama ,

    Quel double jeu nous mene ce type:

    -D’un coté , il se dit progressiste , comme nommer une juge homosexuelle.
    -Et d’autre part il s’entoure de personnes completement regréssistes , comme sa conseillère sur les affaires musulmanes , Dalia Mogahed , une musulmane voilée qui prétent que la charia (Loi Islamique autorisant les lapidations et amputations publiques, la polygamie, les mariages précoces des filles, la répudiation des épouses, la mise à mort des homosexuels) , est mal comprise par l’occident est que nous sommes des ignorants.

Comments are closed.