Monde

La 2ème marche lesbienne s’est tenue le 23 avril à Paris

@Gwen Fauchois

Alors que la France s’apprêtait à élire son·a président·e et tremblait de voir la l’extrême droite au pouvoir, les lesbiennes étaient dans la rue, portant la voix de l’ antifascisme, de l’antivalidisme et de l’anticapitalisme.

Samedi 23 avril 2022, dans un contexte de grande crispation politique alors que Marine Le Pen, candidate d’extrême droite, s’était hissée au second tour de l’élection présidentielle, les milliers de militantes lesbiennes ont défilé dans les rues de Paris. Elles répondaient à l’appel de Libération Lesbienne, un «collectif de lesbiennes radicales anti-racistes, anti-validistes, anticapitalistes»

Le mot d’ordre était clair: les lesbiennes contre le fascisme. Elles constituent en effet une population constamment visée par les politiques d’ultra droite, à très fort risque de discriminations et ce d’autant plus qu’elles sont racisées et/ou handicapées.

Les autres revendications portaient sur une loi PMA véritablement inclusive, prenant en compte les besoins des lesbiennes trans* et des lesbiennes racisées, sur une politique plus robuste en termes de lutte contre les thérapies de conversion ainsi qu’en faveur d’une politique de l’accueil des personnes migrantes LGBTIQ+.

 

En ce 16 avril, jour de la visibilité lesbienne, plus que jamais #BravoLesLesbiennes

 

Reportages à lire sur Têtu· et Komitid 

_________________
26 avril 2022   Thèmes: Étiquettes :