Monde États-Unis

Une toute autre façon d’être des #ProudBoys

5 oct. 2020

Le nom de l’organisation d’extrême droite américaine a servi de rendez-vous à des milliers de LGBTQ+ pour montrer leur amour sur Twitter et contrer les messages de haine.

Proud Boys. Cette mouvance d’extrême droite s’est récemment popularisée quand le président Donald Trump a prononcé son nom au cours d’une séquence aussi ambiguë qu’inquiétante du débat contre Joe Biden, mardi passé. Mais au cours du week-end, le hashtag #ProudBoys sur Twitter a véhiculé un tout autre message. Des milliers de photos de couples de même sexe ont été publiées, dont celles de l’acteur George Takei et de son compagnon. «Nous sommes fiers de tous les gays qui se lèvent pour se réapproprier leur fierté», a écrit l’icône de la saga «Star Trek».

Un des tweets les plus acclamés a été celui des Forces armées canadiennes: un incroyable cliché de deux officiers échangeant un baiser devant une foule en uniforme, avec pour seule légende le drapeau arc-en-ciel et celui à la feuille d’érable. Le message a été retweeté par la Navy canadienne et par le bateau où sert un des deux protagonistes de l’image.

Déferlement de haine

Cette campagne de contre-propagande a été facilitée par le fait que les Proud Boys ont largement déserté Twitter après que le compte principal de l’organisation a été suspendu, en 2018, comme le rappelle «Forbes». Ce groupe de suprémacistes blancs et d’ultranationalistes, préfère se retrouver sur Parler, une app plus complaisante avec l’extrême droite, où il compte quelque 60’000 followers. Les réactions aux photos de couples gay y ont été, sans surprise, extrêmement violentes. Certains clichés ont été détournés, d’autres arrosées d’insultes homophobes, un internaute amateur d’imagerie nazie en appelant même à la «solution finale».

À lire également