Monde

Les députés croates rejettent le partenariat homo

Le rejet du texte proposant l’instauration d’une union civile entre personnes de même sexe a donné lieu à de multiples dérapages parmi les députés de la majorité croate.

Le 18 mars dernier, une proposition de loi renforçant les dispositions légales pour la reconnaissance des couples de même sexe (en vigueur depuis 2003) a été rejeté par le Sabor, le parlement croate. Le texte prévoyait que les gays et lesbiennes puissent enregistrer officiellement leur union et bénéficient d’avantages supplémentaires dans les domaines de la succession, des assurances sociales ou de la propriété. Présenté par le centre-gauche, il a donné lieu a un débat venimeux au cours duquel plusieurs députés de l’Union démocratique croate (HDZ, au pouvoir) se sont livrés à des attaques verbales violentes et grossières à l’égard des homosexuels, désignés comme «la communauté des frères chauds» – un terme argotique particulièrement insultant.
Selon les organisations homosexuelles locales, citées par le site italien Osservatorio sui balcani, les dérapages parlementaires auraient coïncidé avec des incidents à caractère homophobe. Ainsi une soirée privée gay à Zagreb aurait été la cible de violences par des groupe de jeunes extrémistes, occasionnant plusieurs blessés.

Thèmes: Croatie 

À lire également