Genève

Bingo Divas

jeu 20 juin, 19:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Montreux
#places à gagner

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30

Les Outgames financièrement «out»

Les organisateurs des Outgames de Montréal, un événement qui a réuni l'été dernier 10'000 sportifs gays, lesbiennes, bi et trans venus du monde entier, se sont placés sous la protection de la Loi canadienne sur les faillites.

Les organisateurs des Outgames de Montréal qui se sont déroulés en juillet et août dernier, ont reconnu qu’on leur réclamait encore plus de 2 millions de dollars canadiens (1,3M d’euros, 2,1M francs suisses) en créances diverses sur un budget de 15 millions de dollars et ce, malgré des contributions importantes de la part des pouvoirs publics montréalais et canadiens. Les organmisateurs ont expliqué qu’en revanche, la province du Québec qui avait promis une importante contribution, « n’avait pas respecté ses engagements »
Même s’ils ont attiré plus de 10’000 participants, dont une large majorité de clubs sportifs LGBT européens, la faillite financière des jeux soulève un large mécontentement au Québec parmi les fournisseurs et partenaires de l’événement. Le Journal de Montréal remarquait en titre ce week-end que « ce sont les petits qui écopent ».

Rentabilité
D’abord retenue pour accueillir les Gay Games 2006, Montréal s’était vue retirer leur organisation par la Fédération des Gay Games. Celle-ci exigeait que, notamment pour des raisons de rentabilité, la part du culturel, politique et festif soit réduite dans le projet canadien – une demande à laquelle les organisateurs avaient refusé de se plier. Les Gay Games 2006 s’étaient finalement tenus à Chicago, quelques semaines avant l’événement sportif montréalais.