Les homoparents au bûcher du carnaval

La mise à feu d’une effigie faisant référence à un couple gay récemment autorisé par la justice à adopter, dans une petite ville croate, suscite une vague d’indignation.

La satire peut aller très loin à carnaval, et confiner parfois à l’incitation à la haine. C’est le cas à Imotski, bourgade de la région de Split, dans le sud du pays, non loin de la frontière avec la Bosnie. Ce dimanche, les habitants, petits et grands, ont paradé dans les rues derrière une effigie d’un personnage à deux têtes: deux hommes s’embrassant sur la bouche, et tenant dans les mains un poupon aux traits d’un politicien social-démocrate local. Conformément à la tradition, l’effigie de 3m de haut a fini brûlée sous les acclamations d’une foule de quelques centaines de personnes, raconte le site Total Croatia News.

L’allusion à l’actualité était transparente: il s’agissait de conjurer l’ouverture des adoptions aux couples de même sexe après la décision d’un tribunal de Zagreb, qui en décembre dernier avait autorisé deux hommes gay, Ivo Segota et Mladen Kozic, à fonder une famille. «J’ai la tête qui tourne à cause de cette culture de mort, mon corps me fait mal, mettons le feu à cette famille grotesque», a lancé le speaker du carnaval en ordonnant d’allumer l’effigie.

Plainte pénale
Les images des festivités ont suscité des réactions de dégoût au sein de la gauche croate. Arsen Bauk, député du Parti social-démocrate et ancien ministre, a même annoncé qu’il allait se rendre à Imotski ce matin même afin de porter plainte contre les organisateurs du carnaval. «Mladen et Ivo représentent davantage le patriotisme, le courage et le futur de la Croatie que ceux qui ont brûlé leur personnage», a commenté son collègue de parti Bojan Glavasevic. Selon lui, ce dont ces derniers «ont réellement peur, c’est du changement. Et le changement arrive».

L’opinion publique croate est largement contre l’ouverture des adoptions aux couples de même sexe, si l’on en croit un récent sondage: 64% des répondants se disaient opposés à une telle réforme. En 2013, près des deux tiers des électeurs du pays avaient accepté d’inscrire dans la Constitution une définition strictement hétérosexuelle du mariage.

15 comments

C’est super de vous voir déformer la vérité comme ça. Alors aux premiers qui vont venir l’ouvrir contre mon post, je ne suis pas absolument pas homophobe. Chacun fait ce qu’il veut. Mais remettons les pendules à l’heure. Les gens ne protestent pas contre le fait que l’on autorise un couple homosexuel à adopter, pas du tout, la loi a même librement indiqué en couple en question qu’il bénéficient des mêmes droits que tout couple ayant le même statut qu’eux. Ce qui indigne les gens c’est qu’alors que des couples hétérosexuels ce sont vu refuser eux aussi le droit d’adoption car ne réunissant pas les conditions nécessaires ce couple clame haut et fort que le seul motif du refus est leur homosexualité. Alors que c’est absolument faut et la justice leur a répondu et démontré cela plusieurs fois. Ce qui exaspère les gens, c’est que ce couple en question, crois qu’en raison de leur homosexualité, ils devraient bénéficier de priorités, dérogations et avantages par rapport aux couples hétérosexuels. Et ça moi aussi je m’en indigne. Ils ont voulu l’égalité, ils l’ont eu, alors pourquoi demander la supériorité maintenant!? Faut vraiment que les gens se remettent à penser par eux même en 2020 au lieu de vous laisser manipuler ainsi. Ce texte est, excusez moi d’avance, un ramassis de conneries diffamatoires.

Pas homophobe ?
“Ils ont voulu l’égalité, ils l’ont eue”… C’est pour le moins condescendant et stigmatisant… Il y a “eux” et “nous” dans votre texte… Et ça c’est très très proche de l’homophobie !

Ani, Bonjour , quelle tristesse de lire de telles conclusions. Ces conclusions n’incombent que vous ! .. Cette généralité .. complètement homophobe ! Mais le sujet n’étant pas se qui vous êtes.. Mais en quel nom parlez-vous et concluez à la place de ces 3 communautés ! Nous homoparents, et la je parle en mon nom: acceptons tout à fait que des professionnels prennent des décisions en rapport avec leurs conclusions qui vont certainement dans le sens du bien être de l’enfant ou du futur enfant. Ici il sagit d’une représention d’un couple homosexuel (hommes) >> Bien ciblé ! qui ont dans les bras un bébé que l’on brûle ! Pourriez-vous déjà voir en cela une violence évidente envers ces personnes ? Vous avez le droit d’être insurgée sur de vrais informations.. Le système entier est basé sur des résultats de rapports et d’expertises de professionnels qui ont conclus que ce droit est à présent acquis par l’ensemble de cette communauté (qui ne demande qu’à se fondre dans la “normalité”) bien qu’il ai encore beaucoup de travaille à faire pour éviter ce genre d’amalgame dont nous sommes, nous parents et les enfants, victimes. La lecture de votre poste m’attriste plus qu’il ne me donne envie d’être dans la révolte. Les premières victimes seront les enfants eux-même .. Pour vous répondre à “Ils ont voulu l’égalité, ils l’ont eue”… vous me faite penser à ces vieux Matchos complètement dépassés qui considéraient la femme tel que vous décrivez aujourd’hui le statut d’un parent homosexuel. Je vous invite à visionner “Babies” sur NETFLIX qui démontre par des études établies par des scientifiques de haut niveau qu’un parent homosexuel est tout aussi respectable qu’un parent “LAMDA”, “Riche”, “Pauvre”, “instruit” ou non …. Cette photo, ce soit-disant cortège festif est honteux, je ne suis pas fière aujourd’hui de dire que je suis belge (risée du Monde). Je pourrais vous dire facilement que seul vos propos sont un “ramassis” de connerie, je pourrais même dire que vous êtes une connerie à vous seule.. mais je ne le ferai pas car qui je suis pour vous jugée !

Merci pour ces précisions!
Je ne connais pas toutes les coutumes du carnaval, mais il me semble que ce sujet de société (d’accord ou pas) n’est pas le seul à être traité de cette manière, à cette occasion…
La Liberté d’expression a-t-elle atteint ces limites?

Bien sur, les gays sont responsables de l’homophobie, comme les juifs sont responsables de l’antisémitisme, et les musulmans de l’intolérance religieuse, et surtout les sectes évangéliques d’extrême droite qui s’ébrouent en Croatie, n’y seraient pour rien. Le procédé est un peu trop usé pour qu’on lui accorde un quelconque crédit.

Je suis entièrement d’accord avec vous. Mais le conditionnement de la plupart d’entre nous fait qu’il devient difficile de voir la manœuvre. Ceux qui l’a voit sont traités de tous les noms. Et pendant que nous nous divisions sur des questions débiles, ceux qui nous dirigent (droit dans le mur) peuvent continuer de jouer au Monopoly.,

Comments are closed.

À lire également